dimanche, juin 25, 2017 05:07

Archive for novembre, 2008

Y a des claques qui se perdent.

Dimanche, novembre 16th, 2008
No Gravatar

Alors j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Commençons par la bonne : j’ai fini ma période d’essai avec brio et je suis officiellement CDIste o/ Yougl !

Continuons par la mauvaise : mes nouveaux proprios sont de gros enculés.

Par conséquent, la crémailière n’aura pas lieu tant que je n’aurais pas encore une fois déménagé ailleurs. Et vu la merde que c’est pour trouver un appart sur Paris, c’est probablement pas pour tout de suite.

Qu’on se le dise.

Sinon, quand même, même si je suis plus ou moins SDF, j’ai l’attirail de la parisienne maintenant. A savoir passe Navigo, tickets resto, et, et… Carte UGC Illimité. C’est vraiment le bonheur de se taper 3 ou 4 films par semaine sans se ruiner, sérieux. Oui, j’en ai déjà parlé dans la note précédente, mais si cette carte est vraiment satanique, ben je veux bien aller en enfer avec.

Du coup je me tape tous les films qui passent, bons ou mauvais. Je vous recommande d’éviter d’aller voir Max Payne, une grosse bouse rutilante qui ne fait pas du tout honneur au jeu du même nom.

Sinon, j’ai beaucoup aimé Hellboy 2, bien plus que le premier qui m’avait beaucoup enervé... L’univers de Guillermo Del Toro me fascine, pour moi le Labyrinthe de Pan est l’un des films fantastiques les plus captivants que j’ai vu de ma vie. Mais avec Hellboy, hum. Le gros souci c’est que je suis une grande fan du comics de Mignola, et le premier film m’avait mis en rogne, d’abord et surtout à cause de la romance de merde entre Red et Liz Sherman. Nan, sérieux. Pfff. Et globalement, même si les personnages sont là, même si l’ambiance est là, j’avais eu du mal à comprendre la vision de Del Toro.

Mais avec le second film, j’ai adhéré presque immédiatement. J’ai trouvé l’univers plus cohérent, l’humour décalé est mieux intégré à l’histoire, et le coté beauf de Hellboy m’a vraiment amusé. Je reste quand même déçue par l’histoire entre Hellboy et Liz, même si dans la storyline du film elle peut paraître légitime. Du même coup, je trouve que Liz (mon personnage favori du Comics BDRP) est très sous-exploitée et réduite au rôle de la copine ni-oui-ni-non du gentil démon. Dommage. En plus j’aime bien Selma Blair.

En fait tout ça n’était qu’un prétexte pour placer cette blague de fangirl pourrie dans une note. Youpi o/

Sur ce je retourne lire les petites annonces et compléter mes dossiers pour les agences. Et vivement mercredi pour aller voir la suite de Mesrine au Mk2 coupé en deux par la Seine, avec Fifi et Marine. PLOUF