jeudi, mai 25, 2017 10:43

Archive for janvier, 2004

Akamatsu : Quand y en a plus, y en a encore !

Vendredi, janvier 30th, 2004
No Gravatar

La mauvaise nouvelle, c’est que Pika termine la parution de Love Hina au mois d’Avril, ce qui va être, je dois l’avouer, un gros traumatisme pour moi qui suis une très, très grande fan(atique) de cette série…

La bonne nouvelle, c’est que dès le mois de Mai, Pika va éditer Ai Non Stop (titre original AI ga tomaranai, j’en profite pour signalier que “ai” veut dire “amour” et ainsi étaler mes quelques rares connaissances du japonais :p) du même auteur, c’est à dire le sympathique Ken Akamatsu Sensei (respect !).

Dans ce manga en 8 volumes, Akamatsu aborde les amours virtuelles d’Hitoshi, un ado qui subit constamment les brimades de ses petits camarades (ça vous rappelle pas quelqu’un, à vous ?), et est parvenu a reconstituer la fille de ses rêves sur ordinateur… Bref, une histoire d’amour qui risque d’être aussi tordue que celle(s) de la pension Hinata !

Pour info,si ce thême vous parait au gout du jour, sachez que ce manga fut le second manga publié par Akamatsu et qu’il date de 1994 ! C’est d’ailleurs plutôt marrant de voir comment son dessin a évolué en 10 ans…

Un petit air de Mutsumi, vous trouvez pas ? En tout cas, certains détails n’ont pas changé, hum…

Bon, tant que vous parler d’Akamatsu (je suis une grande fan, mais je crois l’avoir déjà dit _) je vais conclure en ajoutant qu’il travaille actuellement sur une série intitulée Magister Negi Magi et que le peu que j’en ai vu me laisse penser que ça doit être très sympa. Si on suis la logique des éditions, on aura droit à une VF en 2014, eheh

Ah, oui, j’oubliais : KITSUNE POWA !

Boire et Déboire : Le chocobo !

Mardi, janvier 27th, 2004
No Gravatar

Mais pourquoi des t-shirts jaunes pour le Staff ?! Compères de l’Anim’Est, je vous hais ! >_<

Non, je plaisante, j’vous aime bien quand même ! A l’année prochaine !

(Je crois que mon prochain cosplay sera chocobo ou ne sera pas…)

PS : Ma tronche rubiconde, c’était l’éclairage ! J’avais rien bu (malheureusement !)

Fin du calvaire.

Mardi, janvier 27th, 2004
No Gravatar

GRAOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUH ! (cri du coeur)

Il est 13H05 à l’heure où j’écris ces quelques lignes et je viens de sortir de ma dernière épreuve de partiels.

Mon Dieu ! Je crois que j’ai reussi ; ; C’est pas croyable. Quand on a eu les sujets, j’ai eu l’impression d’être frappée par une illumination divine. Je connaissais les réponses à chaque question en sociologie, et je me suis, je pense, bien dépatouillée en histoire du cinéma. Bref, le pôle Culture & Societé semble être acquis pour ce semestre ! Bonheuuuuuuuuuuuuuur ; ;

Pour le pôle Langue et Langage, c’était un peu plus chaud, car la matière était tirée au sort, donc au lieu d’avoir une heure sur chaque matière, chaque Amphi n’a eu qu’une seule matière sur deux heures. Personnellement, j’étais dans un des deux Amphis qui s’est vu investir par l’Histoire de la Linguistique. Hum. C’était assez abstrait, les questions étaient un peu floues (“Pourquoi et comment les langages artificiels ?” => Les profs qui nous surveillaient ont cru à une erreur de formulation, mais non.) Bref, difficile de se faire une idée. La seconde partie concernait le bouquin de Marina Yagello, dont je parlais il y a quelques temps au sujet de l’Oulipo. J’ai donc pu étaler mes quelques connaissances sur le sujet du calembour et de “l’Effet Vache qui rit” (j’en parlerais si vous voulez une prochaine fois, ça m’éclate) pour montrer que j’avais bien suivi le programme de lecture…

Bref, ça m’a pas l’air trop mal. Enfin je crois que ça aurait pu être pire. D’un autre coté, à la vue du programme de révision que je me suis tapée, des litres de capuccino que j’ai incurgité pour ne pas m’endormir et de ce que j’ai dégobilé cette nuit dans les toilettes de mon appart’, si j’avais foiré mes partiels, je crois que je me serais suicidée en m’étouffant avec des marshmallows ;)

Mais bon, voilà, c’est pass et c’est génial :) Comme il neige toujours à Nancy, j’ai une folle envie de me rouler dans la poudreuse :) Mais c’est pas sérieux sérieux ça.

En fait, j’ai encore une épreuve le 3 février : Anglais contemporain. Mais j’m’en bat l’aile ;) Demain je rentre chez moi, et je remonte sur Nancy avec mon père le 3 au matin pour passer l’épreuve. Mais faut pas croire que je vais reviser, nan mais. A partir de demain, je m’in-to-xi-que à Ragnarok Online pendant 2 semaines ! Yeah !

Aeris, très très contente ;)

l’Oulipo, les chefs-d’oeuvre de la litterature à contrainte :D

Jeudi, janvier 22nd, 2004
No Gravatar

Mes sympathiques cours d’histoire de la linguistique dans lesquels je raconte ma journée de mardi à ma copine Sophie m’ont néanmoins donnés l’occasion de lire le passionnant bouquin de Marina Yagelo, “Alice au Pays du langage”. J’y ai retrouvé les principes et des essais hilarants et impressionnants d’Oulipo.

L’Oulipo, c’est quoi ? Eh bah ça signifie “OUvroir atelier de LIttérature d’écriture POtentielle possible”, terme donné par Queneau à un mouvement litteraire où la contrainte du style est du langage était manipulée pour donner des phrases, des textes et des mots aussi originaux qu’improbables. Des Jeux de mots, quoi. Mais fortiche. Par exemple, un ecrivain du nom de Georges Perec a reussi à écrire un roman sans utiliser une seule fois la lettre “e”. D’ailleurs, si le bouquin s’appelle “La Disparition”, on remarque rapidement que ce n’est pas pour rien…

Ne croyez pas que l’Oulipo est un truc reservé à l’élite de la litterature. N’importe qui peut la pratiquer. Il y a un exercice que j’adore et que j’ai essayé à mes heures perdues : c’est le V+7 (ou encore le N+7) c’est très simple. Il suffit, à la base, de prendre un texte assez court (poême ou chanson), un dico (ou un Becherel, pour les verbes c’est plus simple). Ensuite, vous choisissez soit de modifier les verbes, soit les noms, et après avoir reperer tous les verbes (ou noms) du texte, vous allez les chercher un par un dans le dico, et les remplacer dans le texte par le 7eme verbe (ou nom) qui suis (soit verbe+7 dans le dictonnaire). Plus le dico est gros, plus sa part en vrille, bien sûr !

Avec les noms, c’est plus marrant, mais voici un exemple avec les verbes :

Petite Marie de Cabrel (mode V+7)

Petite Marie, je patine pour toi


Parce qu’avec ta petite voix


Tes petites manies, tu as vissé


Sur ma vie des milliers de roses.


Petite furie, je me berce pour toi,


Pour que dans 10 000 ans de ça


On se révise à l’abri sous un ciel


Aussi joli que des milliers de roses


Je vide le ciel et les étoiles entre elles


Ne patinent que pour toi


D’un musicien qui faufile et qui joue


Avec ses mains sur un morceau de bois.


De leur amour plus bleu que le ciel autour.


Je sais pas si il y a un interet veritable, mais des étoiles qui patinent, je demande à voir !


 

Les chaines de mails : AAAAAARGH !

Mardi, janvier 20th, 2004
No Gravatar

Les chaines de mails. Arf.

J’en ai marre.

J’en reçois tous les jours, dans toutes mes boîtes.

GrrrrrrrrrrrrRRRRRRRRRRRRR ! Non, ce n’est pas le dernier film de Chabat, c’est juste moi, un peu agacée. Je ne comprends pas ce qui motive les personnes à envoyer ce genre de mails à la con à autant de gens. En plus, j’ai beau envoyer des mails à ses personnes pour leur expliquer qu’il ne faut pas m’envoyer ce genre de mail sur l’adresse qui est sur mon site parce que ça sature très vite, rien y fait. Donc je vais tenter une explication brêve est claire sur le but principal de ce genre de petit jeu.

Ne vous faites pas d’illusion, jamais Microsoft ne vous payera 100$ par tête de pipe à qui vous enverrez leur soit-disant mail à la gloire de Bill Gates, jamais Nokia ne vous enverra de portable gratuit si vous balancez leur infâme pub bidon à tout votre carnet d’adresses, et, surtout, aucun fantôme ne viendra hanter votre maison si vous ne renvoyez pas à 30 personnes les screeshoots de GhostBusters que vous venez de recevoir.

Ces chaines de lettres sont à 99% ce qu’on appelle des “Haox”, c’est à dire de cyber-canulars que l’on envoi massivement par email, et qui ont pour effet de ralentir considérablement la vitesse de surf par l’encombrement de réseau qu’ils produisent. Pour mieux vous expliquer, voici une petite explication d’HoaxBuster :

Imaginons un message électronique pesant 1 Ko (Kilo-octet). Dans le cas des chaînes, on vous demande systèmatiquement de renvoyer le message vers le plus de correspondants possibles.Si vous renvoyez le message vers 10 destinataires, c’est 1 Ko x 10 donc 10 Ko qui vont transiter.

Chacun des 10 destinataires envoient le message à 10 personnes, il faut compter 10 Ko x 10 = 100 Ko.

Plus le message est relayé, plus les réseaux sont encombrés, pouvant ainsi aller jusqu’à bloquer totalement un réseau, un serveur. Dans tous les cas, ce genre de message génére un effet boule de neige qu’il convient de stopper au plus vite.

Mais quel effet cela a-t-il concrêtement ?”

Vos connexions sont ralenties de manière importante, les transferts de données sont plus longs et donc plus chers. En terme d’encombrement, on peut apparenter les hoax à du mail-bombing (l’envoi d’e-mail en masse ayant pour but de paralyser un serveur). Finalement, c’est l’internaute qui paye l’addition donc nous tous.


Voili voilou. Donc, non seulement ça ralenti les réseaux du monde entier et ça sert à rien, mais en plus, d’un certain point, ça coute des sous. Alors, même si vous avez très peur des fantômes, réflechissez, la prochaine fois… Et oubliez moi si possible ;)

Au coeur de la meule !

Lundi, janvier 19th, 2004
No Gravatar

Ca y est, à fond dans les exams ! Ce matin, exam en contrôle continu dans le TD de litterature fantastique. Je pense m’être pas trop mal débrouillée. Advienne que pourra…

Dans une demi heure, partiel de lecture jeunesse. Narf, j’ai revisé comme une malade. Pour le reste, on verra bien ;)

J’ai passé tout mon week-end sur mes cours. Même la nuit. Ce ne fut pas si rude que ça si on tient compte de l’heure où je me lève les week-end. Ce dimanche, le téléphone a sonné à 9h00, ça m’a reveillé en trombe ! Je me suis demandé qui m’appellait aussi tôt un dimanche et j’en ai déduit que ça devait être un fou de la messe. En décrochant, j’ai constaté que c’était Rocky (Pastaga !) et du coup, l’idée d’une quelconque messe, même sur France 2, s’est envolée…

On a causé pendant plus d’une demi-heure sur la Fac, les partiels et tout. Cte zigomar arrive à Nancy le jour où je rentre sur Auxerre ! J’te jure ! Bref, Phil’ Balboa, se sera pour une autre fois. Après avoir raccroché, je me suis remise dans mon lit et, croyez-moi (ou pas) je me suis rendormi ! Je me suis finalement levée à 13h00. Pas étonnant que je ne sois pas fatiguée pour reviser tard, mes journées commencent à leur moitié. Ca promet pour la semaine qui vient, les epreuves les plus rudes étant mardi 27…

Sinon, aujourd’hui, j’ai recuperé mon devoir d’expression/analyse : 14/20. Coeff. 3 , c’est plutôt sympa. Comme dirait Lafesse : Pourvu que ça dure !

PS pour Alex : Merci pour ton mail. T’as raison, il lui faut du vittel ! (Je posterais un truc dessus jeudi prochain.)

Raaaah, les partiels…

Jeudi, janvier 15th, 2004
No Gravatar

Arf, arf, arf, chuis crevée >_<

En ce moment j’passe les partiels, c’est crevant. En fait, je n’avais pas conscience qu’il y avait autant de truc à savoir avant de commencer à reviser, il y de ça 3 semaines.

Bon, cela dit je n’ai pas à me plaindre, j’avais déjà lu presque tous les bouquins du programme avant les revisions. Certaines des personnes que je connais en ont pas fichu bien lourd et sont dans la merde.

Le premier problème à la Fac, c’est que c’est chacun pour soi. Le second problème, c’est que certains le savaient pas. Et le troisième problème, c’est que personne ne peut leur filer un coup de main pour recuperer un peu leur retard, à cause du premier problème. C’est con la vie.

Bref, depuis 3 semaines, je sors pas, je dors presque pas, je veux être prête. Le serais-je à j’espère. Mon soucis, c’est qu’au collège, comme au lycée, j’ai jamais fichu grand chose pour réussir. J’ai déjà expliqué ici, il y a quelques mois, les remords que j’avais à propos du Bac et de ses résultats : Moi, pas bosser, Bac avec mention, d’autres, bosser, rattrapage. Je vous rasurer, ma culpabilité est, aujourd’hui, un lointain souvenir. Tout comme le Bac, d’ailleurs.

Bref, les revisions vont bon train. Je m’inquiète pas des masses pour les trois gros partiels de la semaine prochaine, parce que si je ne suis pas prête avec tout ce que je me coltine chaque jour (et chaque nuit) je ne le serais jamais. Ce qui m’emmerde le plus, c’est que si ma grosse journée de partiels de CM est le 27 janvier, mon épreuve d’anglais est le 3 février. Soit une semaine à glander à Nancy, puisqu eles cours s’arretent après le 27. Quel bordel… Mon père m’a proposé de redescendre le 28 en train, et qu’il me remonte la journée du 3. C’est chaud, mais je me demande si j’vais pas dire oui.

Et puis, pour parler franchement, je suis royalement kaput, j’ai envie de retrouver, le temps de quelques jours, mes potes de Ragnarok Online ;) Ca va etre bien sympatoche, m�me si mon perso va être un peu “low level” après 3 semaines d’inactivité. Ca sent les nuits blanches en perspective, éhéh ;) D’autant que mon frère s’est enfin payé un PC tout neuf, qu’on va pouvoir brancher en reseau avec mon ordi portable. Fini les engueulades, bonjour le partage de connection, éhéh ;)

Y a un truc aussi pour lequel je suis super contente : Le salon des Jouets de Collection de Paris ! Mon frère a capté ça en lisant Lotus Noir. Du coup, on va s’y rendre, c’est le 8 février, pile mon week end de vacances. Ca va être sympa, y a des acteurs de Star Wars, Casimir… Et ça va me permettre de revoir Florent, un de mes potes de lycée. Il m’a appellé l’autre jour, j’étais méga contente ;) Et vu qu’il est en Fac sur Panam’, ça nous donne l’occasion de nous revoir, nyark nyark !

Bref, les partiels c’est crevant, mais c’est un cap à passer, éhéh… Et puis, après l’effort, le réconfort comme on dit ;)

Gothika, Gothika, Gothika, ka, ka, Kassovitch, Kassovitch, Kasso…

Lundi, janvier 12th, 2004
No Gravatar

Comme je l’ai déjà dis il y a quelques temps ici même, pour moi 2004 va être une année riche en films à voir (et à revoir ? hum�). Je ne me souviens plus quel était le premier film que j’avais vu en 2003, En tout cas, mon premier film de 2004 aura été  Gothika , et il me suffira de consulter mon Blog pour m’en souvenir ;)


Tout ça pour dire qu’on nous a pondu là un film qui ne manquera pas, je le pense, de diviser ses spectateurs.


Gothika pourrait se placer immanquablement comme n’importe quel autre film à suspense plus que d’horreur, thriller psychologique plus que film gore comme annoncé pourtant. Du sang, y en a pas tant que ça, pas plus que dans un Scream, ce qui, à titre de comparaison, n’est pas vraiment flatteur. Enfin, ça dépend des goûts et du degré avec lequel on prend la chose. Bref, ce film, comme je le disais, aurait pu passer s’il était sorti d’un quelconque studio US spécialiste du genre, réalisé par un type qui n’a guère d’autres buts que de remplir les salles pour rembourser son budget, et si possible engranger quelques bénéfices, et ce avec l’histoire la plus ressassée de ses dix dernières années, à savoir le fantôme vengeur qui persécute un(e) innocent(e) pour mieux lui ouvrir les yeux. (Bien loin de moi l’idée de spoiler le scénario aux amateurs, croyez-moi) Le bémol dans l’histoire, c’est que le réalisateur n’est autre que notre Kassovitch national, le même qui avait mis en boite quelques années auparavant des films à débats comme La Haine ou Assassin(s) .


Kasso, dans Gothika, on le cherche. On le cherche et on a du mal à le trouver. Là où n’importe quel autre réalisateur du genre serait parvenu à faire un film correct, Kassovitch ne nous montre quasiment rien de ce qui le caractérisait dans ses réalisations précédentes. Et, même si le film n’est pas un nanar, on a l’impression de passer devant beaucoup de chose.


Les acteurs sont pourtant convaincants, et c’est avec plaisir qu’on retrouve Halle Berry (prononcez  alé béri ) qui, après deux sèances de X-menage (ihih), et un James-bondage (ohoh) se retrouve otage, (�) au sens propre du mot, de l’asile pénitencier dans lequel elle travaille, ou plutôt travaillait. Accusée du meurtre de son mari alors qu’elle n’en a pas le souvenir, elle va se retrouver prise au piège de l’autre coté du miroir, et va vite comprendre, dixit Penelope Cruz (prononcez pénélopé crouze ) que personne ne vous croit quand on vous croit folle. Et si on ajoute a cela des phénomènes paranormaux, des couloirs glauques et des ampoules foireuses Imaginez la suite !


Devant une telle intrigue, on pouvait espèrer un truc sympa, voire flippant, voire même carrément flippant. Le problème, c’est, on s’en rend bien vite compte, qu’on se trouve plus devant un film d’horreur de série B plutôt que devant un vrai thriller psychologique. Car, si le scénario en lui-même arrive à maintenir un minimum de suspense et nous accorder quelques coups de théâtre intéressants malgré une flopée d’incohérences, la mise en scène reste, quant à elle, hyper basique, et, de fait, hyper prévisible : Gros plans à foisons sur une Halle Berry déchirée entre rationalité et paranormal, travellings d’accompagnement et musiques flippantes pour mettre bien en évidence qu’a défaut d’être folle, Miranda est bien loin d’étre “alone” dans sa petite cellule. Les ficelles sont énormes, mais sont, malgré tout, efficace, et on se laisse prendre une ou deux fois au piège, il faut bien l’avouer.


Il y aurait encore beaucoup de chose à dire sur ce film qui, sans être le premier navet produit par Joel Silver de l’année 2004 (qui aura du mal à battre Matrix Revolution, je pense), ne restera sans doute pas bien longtemps dans les esprits des spectateurs. Mais, bien sur, comme tous les goûts sont dans la nature, ce film trouvera certainement un public, fan des films du genre, et peu dérangé par le fait de voir défiler devant lui un ersatz au teint pâle d’un certain Sixième Sens.


Reste à conclure, en évoquant tout de même l’essai transformé de Matthieu Kassovitch à Hollywood, puisque le film, dont le budget était de 40 millions de dollars, en a rapporté 50 le en 4 semaines, aux USA. Et vu la fin de Gothika, c’est sans doute loin d’étre fini.

Best of des mots-cl� de google, de fin d�cembre…

Samedi, janvier 3rd, 2004
No Gravatar

Relevés par Xiti les deux derniers jours de décembre, c’est traumatisant ___




















Mots cl�s







  Visites

(+/ -) kill bill gogo images 1 (-) chanson kill bill combat final lucy liu 1 (-) harry potter mais je veux les images en mangas pigé 1 (-) kill bill caradine 1 (-) orlando bloom parle français 1 (-) contacter orlando bloom 1 (-) gueuler 1 (-) abréviation sms

On remarque qu’on a affaire à de gros morceaux… Legolas parle elfique, certes, mais parle-t-il français ? Il vaudrait mieux savoir avant de lui écrire… Bonjour à tous les fans de ce cher Orlando au passage ;)

Bonjour aussi au visiteur qui aime l’ouvrir en grand… Je me demande comment on peu atterir sur mon blog comme ça, c’est flatteur ? o_O

Bon courage aussi à celui qui cherche la musique de fond du combat O’Ren VS Black Mamba dans Kill Bill, et quand à celui qui veut des images de Gogo, y en a plein Google Images ;)

Et enfin, palme d’or à celui (ou celle) qui demande carrement à Google s’il a compris la demande. C’est génial, revolutionnaire même, mais Google est con et tout le monde le sait : Désolée, pas d’images manga de Harry Potter ici !

Ah, c’est dans ses moments là que je me dis que Xiti c’est génial ! Et vu les stats des deux premiers jours de janvier, ça promet pour la fin du mois _