vendredi, aot 18, 2017 10:36

Archive for mai, 2006

Otite, Converse et KFC (et aussi Kirsten Dunst, ou pas)

Lundi, mai 29th, 2006
No Gravatar

De retour d’un bien chouette week-end, je soigne une crève assez monumentale sans doute chopée en courant sous la pluie, en dormant la fenetre ouverte ou encore en cotoyant cette très chère Klo sous-antibiotiques-pas-automatiques-et-pas-efficacitiques. Mais OSEF car c’était bien. En plus j’ai enfin rencontré Ayah/Yaah/Linoa de (2) Timber (hihi) et je l’ai surement traumatisée en n’arretant pas de raconter des trucs pas interessants et pas drôles. J’ai découvert que Gabrielle, la copine blonde de Xena, s’appelait en fait Béatrice et ça, ça changera ma vie, je sais pas quand mais j’en suis sûre. J’ai aussi kiffé à donf (yo) le fait de faire la queue au KFC puis de nous enfuir juste avant de commander pour aller au Quick, j’espère que je le referais bientôt _ Ca m’a rappelé une phrase mythique que Russ avait laché deux ans plus tôt quand, sortant du McDo, nous étions passés devant un Quick : “On va mettre des pailles McDo chez Quick ?” C’était la belle époque.
Maintenant que j’ai raconté tout ça, je me vois pas du tout faire une critique de Marie-Antoinette, le nouveau film de Sofia Coppola qui dresse un portrait glam-rock de l’autrichienne la plus mal-aimée de notre Histoire (Je dis “notre” car dans le genre autrichienne y a Sissi qui n’est pas mal non plus, mais ailleurs). Oui, j’ai adoré, mais pourquoi ? Vous le saurez demain !

Vous avez interet à faire pêter les comm’ sur cette note. Même toi là qu’en mets jamais, tu te reconnaitras >:

(Qui a crié “OSEF” ?)

Un peu de solidarité dans un monde de brutes.

Mercredi, mai 24th, 2006
No Gravatar

Parfois, un ami me file un lien, et là je me dit que quand même, y a des projets fous sur Internet.

Je dis ça parce que je viens de découvrir (et de m’inscrire, accessoirement) sur World Jump Day. Ce site tente de regrouper des centaines de millions de “sauteurs”, qui devront, le jour J et l’heure H venue, bondir sur place en masse pour changer la trajectoire de l’orbite de la Terre. Graphiques et analyses scientifiques à l’appui, le site montre que oui, c’est possible. Il explique aussi que changer la Terre d’orbite pourrait stopper le réchauffement de la planête, supprimer les décalages horaires et rendre les climats plus homogènes, un truc comme ça quoi. Le concept est rigolo. Cette manifestation à l’échelle mondiale est programmée pour le 20 juillet, et appelle la participation de 600.000.000 de personnes. Quand on sait qu’on est à peu de près 1 milliard sur Terre à avoir accès au Net, est-ce jouable ? Bien sur. Suffit de passer le message au voisin :P

O,draconian devil, Oh,lame saint et tout ça, quoi.

Mercredi, mai 17th, 2006
No Gravatar

Da Vinci Code au cinéma c’est un peu comme Da Vinci Code en livre, on le voit, on se marre un peu vis-à-vis des polémiques, mais finalement ça n’est pas particulièrement interessant. J’ai pas envie de m’étendre sur une critique de cinquante lignes, étant donné que le nouveau film de Ron Howard reprend page par page (bon ok, en en sautant quelques unes mais pas les meilleurs donc ça va) en n’innovant à AUCUN niveau, que ce soit dans l’intrigue où dans la réalisation générale, qui se veut on ne peut plus académique. Les acteurs sont bons, en particulier Tom Hanks et Sir Ian McKellen, Audrey Tautou est chouette aussi (point de vu fort peu objectif étant donné que j’aime beaucoup cette actrice) par contre, Jean Reno sert à rien.

Je me suis marré à la sortie de la séance, en découvrant une bande de jeunes que j’imagine abonnés à la messe du dimanche, qui distribuaient des tracts devant le cinéma. Ils appellaient purement et simplement au boycott du film !

Je me demande vraiment ce que va donner cette adaptation en terme d’entrées, quand on voit les critiques acerbes reçues après la projection de presse du film à Cannes et le bordel de l’Eglise, de l’Opus Dei et consors. Même les albinos s’y mettent, c’est pour dire.

Laisse parler les geeeeeens

Dimanche, mai 14th, 2006
No Gravatar

C’est fou comme le stress peut retomber comme un soufflet à l’annonce d’une bonne nouvelle. Et même si on croule sous le boulot, on n’arrive pas à s’empêcher de décompresser. Je dirais même plus que l’arrivée des partiels de fin d’année est le moment où on a le plus envie de se défouler. Le beau temps et les promos sur la Sangria n’y sont surement pas étrangers.


Vendredi soir, j’étais avec Karo et Claire au Labo DTF pour présenter notre petit film aux artistes du collectif en question. Ca leur a plu, c’est cool ! On a fini la soirée avec un bon petit barbecue, en s’abritant de temps en temps a cause d’une averse passagère. Je suis un peu tombée sur le cul quand deux des gars du Labo nous ont demandé laquelle de nous trois tenait un blog en rouge et noir. Wha, le Hellblog est célèbre ! J’en suis encore toute retournée. Fiou la la.

Au passage, je remarque là tout de suite maintenant que Le Ruisseau des Morts-Vivants a déjà été vu plus de 1500 fois sur Google Video. Amour et paix !


Hier soir, nous avions organisé avec quelques copines une soirée Karaoké chez Karo. Eh bien je peux vous dire que ça a duré jusqu’à 4h du matin et que c’était quelque chose. Surtout quand Karoline, en fière luxembourgeoise, a décidé de mettre la version allemande de Singstar. C’est d’ailleurs à ce moment-là qu’on a ouvert la troisième bouteille de… Bref. On a joué aussi à un jeu de quizz sur PS2, où chacune de nous avait un buzzer et où il fallait répondre à des questions musicales. Ce fut une bien bonne soirée, merci les filles si vous passez par là !


Outre tout ça, j’ai été reveillé la semaine dernière (mardi ou mercredi) par le facteur, qui a mon grand étonnement m’apportait un petit colis venu d’Angleterre, et tamponné de l’adresse d’une librairie dont je connais un peu le patron depuis quelques mois. C’est un homme sympa qui aime beaucoup l’oeuvre de Pullman, comme moi. J’avais longuement discuté avec lui du fait que certains de ses bouquins sont assez difficile à trouver, en particulier le Lyra’s Oxford qui n’a été édité qu’une seule fois en France et qui est depuis longtemps en rupture de stock.


C’est avec un étonnement énorme que j’ai découvert le petit livre en question dans le colis. Mais j’ai découvert autre chose : La signature de l’auteur à l’intérieur ! Ce mec m’a envoyé un bouquin dédicacé par Pullman ! J’en suis toujours pas revenue. C’est une chouette surprise que j’attendais pas du tout ___


Bon, je vais arreter là pour aujourd’hui car je crois que tous les trucs plus ou moins interessants de la semaine y sont passés. Alors à un de ses jours o/

Night On Fire \o/

Samedi, mai 13th, 2006
No Gravatar

PWET.

J’avais juste envie de vous dire que voilà, j’ai un stage depuis quelques jours ! Je vais bosser dans une boite de production parisienne. Je ne citerais pas de nom, mais ce que je peux dire, c’est que ça va surement être assez intense et assez instructif, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Demain (samedi, donc aujourd’hui mais bon, chut) sera consacré à faire baisser ma pile de boulot pour l’IECA, ainsi que répondre à la trentaine de mails que j’ai reçu la semaine dernière et auxquels je n’ai pas encore donné suite, PARDON o// . Et dimanche, je prends le train pour Metz, direction Studio Polis durant l’après-midi ! \o

Concernant le concours d’affiche d’Anim’Est, pour ceux qui seraient interessés : On a des problèmes avec le site en ce moment. Malgré tout, le concours est en cours de lancement, et je vous file en exclusivité les directives de cette année ( Kourai Speaking !) :
* une saison (l’ete)

  • un couple
  • un tanuki :) (l)
  • des couleurs oranges et violettes…
    (attention, il n’est pas obligé d’utiliser uniquement ces couleurs là,
    juste une affiche qui s’integre bien dans une charte graphique
    violette et orange…)

Dès que j’aurais retrouvé le réglement officiel, j’upload ça et je le mets-là. La deadline sera fixée fin juillet, début aout. Faites passer !

Voilà, tout pour ce soir. J’ai encore plein de trucs à raconter alors peut être que je repasserais demain ! \o o/ o//

Some news (pas les miennes)

Samedi, mai 6th, 2006
No Gravatar

Allez, quelques news sur des trucs qui m’interessent… Et vous peut-être :

  • Hideo Kojima a récemment confirmé que Metal Gear Solid serait adapté au cinéma par Hollywood. Il a aussi confié que pour lui, Viggo Mortensen (Aragorn dans le SDA de Jackson) ferait un bon Solid Snake, bien qu’un peu vieux, peut-être… (Source : Sci-Fi Universe)

  • Alors que la série de casting continue en Angleterre pour trouver la perle rare qui jouera Lyra (sans doute le rôle le plus casse-gueule et determinant pour la réussite du projet), et que la date de la sortie américaine des Royaumes du Nord est déjà annoncée pour le 16 novembre 2007, Anand Tucker, le réalisateur annoncé jusque là, vient de larguer la New Line pour “différends artistiques”. Il est d’hors-et-déjà remplacé par Chris Weitz, réalisateur de Pour un garçon et principal scénariste de l’adaptation du bouquin de Pullman. Reste à savoir si Tucker emportera avec lui Barrington Pheloung, son compositeur fétiche récemment annoncé comme faisant partie du projet. Juste pour info, le premier épisode disposera d’un budget équivalent à celui de La Communauté de l’Anneau, soit environ 93 millions de dollars. ( Source : Cittagazze)

  • Sortie reportée pour la seconde fois pour le coffret DVD Zone 2 de la saison 1 de Battlestar Galactica. Déjà prévu pour le 1er juin, puis pour début juillet, c’est maintenant la date du 2 aout qui est avancée. Vaguement déconsidérée en France, donc, la série a néanmoins une actu fleurissante outre-atlantique, avec la commercialisation récente par Hasbro d’une série de goodies de grande qualité, à savoir des répliques miniatures des divers vaisseaux. Un nouveau jeu vidéo devrait voir le jour, et la publication d’un comics franchement sympa a débuté il y a quelques semaines chez Dynamite Entertainment. De quoi patienter jusqu’à la saison 3. (Source : BSG-Online)

  • Coté comics toujours, et Dynamite encore, qui après avoir laisser trainer un peu le projet, sort finalement en même temps que celui de BSG le nouveau comics de Xena. Vu le cast, ça peut être bien. Mais vu les personnages annoncés dans l’histoire, il semblerait que les rumeurs comme quoi cette nouvelle BD se déroulerait après la série télé soient finalement infondées (à moins qu’Hadès ait fait des promos sur les resurrections). (Source : Comic Book Ressource et Dynamite Entertainment.)

C’est tout. OSEF.

Encore un matin, un matin pour…

Jeudi, mai 4th, 2006
No Gravatar

9h03. Je suis reveillée en sursaut par la tondeuse du voisin, visiblement soucieux de l’état de sa pelouse depuis qu’il a décidé de la vendre. On jamais entendu ce type en quinze ans, et maintenant qu’il dégage il fout la zone.

J’ouvre péniblement les yeux pour constater que je n’ai pas bougé de la nuit : Je suis toujours la tête au pied du lit, en face de la télé, avec ma couette qui me recouvre les jambes. Je me suis endormie directement après avoir éteint ma télé sur le générique du dernier épisode des Experts. Je dors relativement bien en ce moment malgré les soucis qui me préoccupent. Je crois que mon inquiétude et mon anxiété permanente m’épuisent psychologiquement.

Je pose un pied par terre, sur le carrelage de ma chambre campagnarde. Le tas d’objets qui pèse sur ma chaise de bureau témoigne de mes activités actuelles : Mon exemplaire fétiche du Miroir d’Ambre, un autre de Sally Lockhart : La Malédiction du Rubis, que je relis depuis la veille. Pullman est vraiment un auteur que j’aime, décidement. Il y a aussi une édition de poche de La Guerre des Mondes, qui a perdu la bataille de la relecture passionnée face à Sally. Tout en dessous de la pile, le bouquin de Tisseron Le Mystère de la Chambre Claire, qu’il faudra bien que je termine de lire, un jour où l’autre, mais surtout avant les partiels. Il y a aussi le DVD “Final Edition” de Terminator 2, dont j’explore le moindre bonus dans le cadre d’un exposé sur le FX Maker Stan Winston, entre autre réponsable du maquillage sur T2, et enfin, l’édition director’s cut d’Underworld, acheté la veille pour un prix défiant tout concurrence.

J’entends la radio. Mon père déjeune en écoutant RTL. Il peste contre le voisin, cet abruti bon à rien qui, en coupant ses thuyas, a fait tomber des branches sur les fleurs de notre coté du mur. Si mon père grogne depuis le matin c’est que tout va bien. Je prends du jus d’orange et un croissant avant d’aller allumer mon PC.

Un formatage serait sans doute une bonne idée. J’ai de nouveaux mails, des gens qui veulent un partenariat avec le site, des pubs, des amis. Mais aucune réponse au sujet de mes demandes de stage. Je me sens m’enfoncer un peu plus dans mon desespoir, si c’est encore possible. Je saisis mon téléphone et commence le balet matinal des coups de fil et, si la moitié d’entre eux aboutissent, ils non pas d’infos concluantes à me donner. Il est 10h30, je vais prendre ma douche, puis m’habiller. Je fais mon lit, vais voir quelques blogs et faire à manger. Il est midi.

A la Croisée des Mondes…

Lundi, mai 1st, 2006
No Gravatar

Si l’on me demandait de citer la série de romans qui m’a le plus marqué, ce ne serait ni Le Seigneur des Anneaux (qui serait mon 3e choix), ni même Harry Potter (mon second), mais la trilogie de Philip Pullman, A la Croisée des Mondes.

J’ai découvert il y a quelques semaines que cette magnifique aventure allait à son tour “subir” (car j’ai très peur) une adaptation cinématographique. Je dois avouer, en toute sincèrité, que cette perspective m’a émue, rien qu’en imaginant certains passages réalisés sur grand écran. Je me suis immédiatement replongée dans la lecture des 3 tomes, et le plaisir est intact.

A la Croisée des Mondes est donc une oeuvre en 3 tomes : Les Royaumes du Nord, La Tour des Anges et Le Miroir d’Ambre. On y découvre l’histoireLyra et Pantalaimon, son Daemon de Lyra Belacqua, une fillette de 12 ans, sauvage, rebelle, et qui excelle dans l’art du mensonge. Orpheline, elle est élevée par les Erudits de Jordan College, à Oxford. Mais pas le Oxford de notre monde à nous, un autre. Car l’aventure commence dans un univers proche, mais néanmoins très différent du nôtre, où tous les humains possèdent un Daemon, c’est à dire une créature d’apparence animale qui se révèle être une partie de la personne elle-même, qu’on ne peut (ou plutôt qu’on ne doit) pas lui arracher. La vie de Lyra se résume à provoquer les gitans, traîner dans les caves de Jordan College, et faire énormément de bêtises avec son ami Roger. Seulement, sa vie va changer le jour où Lord Asriel, l’homme qu’elle considère comme son oncle, va rapporter aux Erudits des preuves flagrantes de l’existence d’un autre monde, dont les reflets apparaissent dans les aurores boréales, au Pôle Nord. Mais ce n’est pas tout. Ce qui intrigue le plus les scientifiques, c’est une mystérieuse matière, appellée Poussière, qui gravite autour des individus et qui aurait un rapport avec les découvertes d’Asriel. Mais les recherches du Lord sont loin de plaire à tout le monde,et alors qu’une conspiration se trame contre lui, Lyra est envoyée chez une femme, Mme Coulter, qui a réclamé sa garde. Une série d’évènements poussera Lyra à se mettre à la recherche d’Asriel, et en prenant la fuite, elle se mettra énormément de problèmes sur le dos.

En vérité, c’est une histoire tellement riche qu’il est extrêment difficile de la résumer (ce que j’ai écrit en haut ne doit rendre compte que des 150 premières pages du premier tome). Ce qui m’a toujours fasciné dans cette histoire, ce sont les multiples trames qui s’entremèlent de façon si naturelle qu’on ne s’en rend pas compte. On découvre de nouveaux éléments à chaque chapitre, et un mot ou un personnage d’apparence anodine peut se réveler au final capital. Les personnages ont une psychologie extraordinairement poussée, à l’instar de Marisa Coulter, de Lyra bien sur, et de Will, l’ami fidèle que l’on découvre dans le second tome. L’oeuvre de Pullman est tout sauf manichéenne, ses personnages agissent d’abord en fonction de leurs sentiments, c’est ce qui les rend attachant.
Je me suis toujours dit que cette trilogie était loin d’être une lecture pour enfant. C’est d’ailleurs bien plus violent que Harry Potter, et les thêmes évoqués (la Religion contre la Science, l’Hérésie, le meurtre, le Pêché Originel, l’acceptation de la mort…) sont traités de façon complexe. Pullman n’épargne pas son lecteur, et le pousse à faire travailler son esprit. Il lui fait découvrir des mondes très différents, mais pourtant si proches : Si Lyra vient d’un autre monde que Will, qui lui vient du nôtre, on trouve des correspondances multiples entre les élèments qui composent les les différents univers. On trouve aussi tous les ingrédients necessaire à ce genre d’épopée, à savoir les créatures étranges (les ours en armure, les Gallivespiens…)ou encore les objets mystérieux (l’althériomètre en tête, mais aussi le poignard subtil qui ouvre les passages entre les mondes).

Bon, je ne vais pas en écrire plus, dans la mesure où je pourrais en parler durant des heures. J’ai cependant assez peur de la futur adaptation. Ca me semble inadaptable, que ce soit au niveau du nom de pages, de tous les évènements relatés, et surtout au niveau du costar que Pullman taille à la religion en général. Quoi qu’il en soit, au final, le bouquin sera forcement mieux.

Allez hop, quelques liens :