jeudi, dcembre 14, 2017 00:43

Archive for août, 2006

L’insoutenable légèreté de l’être.

Mercredi, août 30th, 2006
No Gravatar

Pourquoi citer le titre d’un bouquin de Milan Kundera alors que je n’ai rien lu de lui depuis ma première année de Fac ? Eh bien tout simplement parce que je vais devoir, sans doute, m’y replonger très bientôt.

Non, je ne vais pas vous raconter une histoire impossible du style “l’université s’est rendue compte qu’il me manquait des UE de première année”, heureusement pour moi. Par contre, aujourd’hui j’ai reçu un coup de fil étonnant sur mon portable : Un prof que j’avais eu en deuxième année, qui m’a proposé de devenir tutrice pour accompagner les premières années dans l’apprentissage de la fac.

Bien entendu, j’ai dit oui. D’abord parce qu’une telle proposition fait tellement plaisir qu’elle est difficilement déclinable, ensuite parce que je dois avouer que la simple idée d’aider un groupe de jeunes étudiants à s’intégrer sur le campus me plait, et puis, en plus de ça, c’est un boulot rémunéré qui me mettrait pas mal de beurre dans les coquillettes.

Cette proposition m’a inconsciemment replongée 4 ans en arrière, lorsque, légèrement stressée comme à mon habitude, je débarquais pour la première fois sur le Campus Lettres et Sciences Humaines de l’université de Nancy II. Mon tuteur s’appelait David, et il était très sympa. Je me disais que pour être tuteur, il fallait sans doute être callé. J’étais bien loin d’imaginer qu’un cycle universitaire plus tard, on me proposerait à mon tour d’être une David.

Comme quoi hein.

Je vais donc rentrer une dizaine de jours plus tôt à Nancy, après avoir fait quelques aller-retour pour suivre une formation et signer mon contrat.
Donc nouveaux étudiants nancéens, si vous débarquez en Culture et Communication… Dommage pour vous :D

Counter SuXx

Jeudi, août 24th, 2006
No Gravatar

Dans la série “je suis fan”, voici une parodie de Counter Strike vraiment, mais alors vraiment excellente.

Et voilà, c’est tout, hihi

Les vacances d’été c’est pour ceux qui bossent le reste de l’année…

Vendredi, août 18th, 2006
No Gravatar

Je sais, je devais faire une note sur mes aventures à la caisse, je dois aussi finir ce concours de mots-clés, et plein d’autres trucs pour rendre ce blog passionnant et addictif, mais en ce moment j’ai pas vraiment l’temps, en fait.

Ce n’est pas pour y mettre de la mauvaise volonté, mais entre mon job d’été usant, les préparatifs d’un Anim’Est qui s’annonce fortement festif, tout plein de fiches à faire pour le 4400 Center, un rapport de stage qui traîne (c’est tellement CHIANT ça ! * se révolte *) En ce moment je suis un peu surchargée… Alors je vous prie de m’excuser pour le manque de notes ces derniers temps.

Sinon, je m’EXCUSE publiquement pour le comportement OBSCENE dont a fait preuve un de mes FIDELES LECTEURS il y a quelques jours, en mettant quelque chose de COCHON, vraiment COCHON sur mon BLOG.
Si vous avez loupé cet évènement majeur qui a du rester en ligne 2 ou 3 heures, voici un bout de screen :

*Si vous aviez été là au bon moment vous auriez eu le lien qui allait avec !*

Quelle déchéance. Bonsoir.

Ca me rappelle une pub pour des voitures…

Jeudi, août 10th, 2006
No Gravatar

Vous vous souvenez des Transformers, ces robots qui pouvaient prendre l’apparence de camions, bus et autres automobiles, en 12 secondes chrono, et qui accessoirement étaient divisés en deux groupes se faisant la guerre ? Si vous avez la vingtaine passée (ou pas) vous avez forcément vu au moins un épisode de cet anime quand vous etiez gamin… d’ailleurs je ne sais plus quel éditeur de Comics a sorti il y a quelques années une nouvelle aventure des Autobots et des Decepticons et c’était bien sympa.

Bref, si je parle de ça aujourd’hui c’est parce que j’ai découvert il y a peu qu’Hasbro (le fabriquant de jouet, et créateur des Transformers, donc) avait vendu sa licence à Dreamworks… Moi qui m’attendais à un truc en 3D où à une énième version en anim’ sauce ricaine, je constate que se sera finalement bien plus que ça… Un VRAI film, réalisé par Michael Bay, a qui l’on doit Armageddon, The Island, Pearl Harbor ou encore les Bad Boys... Du coup, ça fait un peu peur.

Le film est toujours en cours de réalisation, mais malgré cela la date de sortie US est déjà fixée : 4 juillet 2007. En plus d’un teaser rachitique, le site officiel annonce que la voix d’Optimus Prime (le chef des gentils Autobots) sera assurée en VO par Peter Cullen. Si ce nom ne vous dit rien, c’est normal : C’est juste le doubleur officiel de Bourriquet dans la VO de Winnie l’Ourson.

J’ai peur.

Caissières.

Dimanche, août 6th, 2006
No Gravatar

Et voilà, cette semaine débute mon mois annuel en tant que caissière (oups, pardonnez moi, hotesse de caisse) en supermarché. Pas un mois en fait, juste un peu plus de 3 semaines. Suffisant pour pêter les plombs et me pousser à respecter les femmes qui font ça à l’année. Parce que quelque soit les préjugés qu’on a sur les caissières, croyez-moi, c’est pas un métier facile.

Je ne pense pas qu’il y ait un unique stéréotype pour définir la caissière. Personnellement j’en distinguerais 4 ou 5 :

  • L’éternelle caissière : Elle a quarante ans passés et elle fait ce boulot depuis plus de 20 ans. Blasée, elle sait qu’elle finira tristement sa carrière professionnelle à passer des codes-barres pour faire bipper la caisse. Généralement plus mal payée que la dernière arrivée (jeunesse oblige) elle a une certaine haine (relative cependant) vis-à-vis du sang neuf qui arrive dans la boutique, et n’hésite pas à rabaisser la petite nouvelle qui fait des erreurs de caisse. C’est aussi le genre à espionner le planning de la semaine suivante pour dégoter sa ou ses collègues privilégiées qui ne bossent pas le samedi, ou qui a (ont) plusieurs repos d’affilés.
    Généralement elles sont assez sympa avec les étudiantes vétérantes (ou du moins elles les tolèrent)

  • L’observatrice : Généralement jeune, entre 25 et 35 ans, elle est sympa et discute bien. C’est le genre de nana qui s’amuse de ce qu’il se passe autour d’elle et qui donne les ficelles aux nouvelles, sur le fait de ne pas se venter du planning, par exemple. On lui fait facilement confiance. Le soucis c’est qu’elle ragote pas mal.

  • La jeune touriste : La vingtaine à tout casser. Celle-là ne compte vraiment pas s’attarder là où elle est. Caissière faute de mieux, elle affiche sa determination à aller voir ailleurs prochainement en se comportant de façon limite avec les clients, en mâchant du chewing gum à toute heure, ou en faisant valdinguer votre sachet d’abricots sur le tapis roulant. Puis, un jour, elle donne sa démission, toute fière d’elle d’avoir trouvé mieux. C’est pour ça qu’elle est rarement apprécié, ou bien pour une autre raison, c’est pas ce qu’il manque…

  • L’étudiante qui débute : Se reconnait à son T-shirt ringuard qui porte le logo de l’enseigne, à son attitude stressée en caisse et à sa manie de vouvoyer ses collègues. Ose rarement demander conseil à l’eternelle caissière, et privilégie souvent la touriste ou bien l’étudiante vétérante. Souvent appréciée des clients, à condition qu’elle fasse des erreurs de caisse à leur avantage.

  • L’étudiante vétérante (en l’occurence, moi) : Fait suffisamment d’intermitence dans le magasin pour connaitre et être connue de tout le monde. A tendance à tutoyer à la pelle et n’a pas besoin de formation à chaque fois. Souvent accoquinée avec les touristes, elle est aussi d’un grand secours auprès les débutantes. Par contre, on lui pardonne moins ses erreurs.

Voilà pour cette fois. La prochaine fois je vous parlerais des différentes facettes du metier, vous verrez c’est instructif…

Pirates des Caraibes : Le Secret du Coffre Maudit.

Jeudi, août 3rd, 2006
No Gravatar

MIAM

C’était délicieux. Vivement la suite. * Commence à fondre *