mardi, fťvrier 27, 2024 10:38

Archive for janvier, 2005

Traker Google du mois de Janvier

Lundi, janvier 31st, 2005
No Gravatar

Comme je ne peux surfer qu’à la fac en ce moment (voir note ci-dessous) je mets, avec un jour d’avance, le compte rendu du tracker google de Janvier.


On remarque que Johnny Depp a totalement disparu des suffrages, et laisse place à une nouvelle personnalité : Régis Latouche, professeur à la Fac de Lettres de Nancy. Qelque part, ce n’est que justice _


regis latouche
zangalou québec (Merci, c’est que du bonheur !)
l amour c est con (ça rime avec “jambon”)
aeris rock
cherche representation polonaise (de quoi ?)
le cul des polonaises (ah, tout s’explique)
baudelaire immortel yeux verts (Le Poison, de Baudelaire)
nancy etudiante blog (Je ne suis pas une référence)
j’ai trouvé video porno (Félicitation :D )
boire et dàboire (c’est dàboire qu’il nous fauuut)
je suis amoureuse de mon prof de philo (Encore une ?)
regis latouche blog (Ah bah…)
t-shirt ne jamais dire jamais (Et j’aime mon papa t shirt)
dissertation counter strike philo (Pourquoi pas hein.)
le donjon de barbeuk (Courage, t’y es presque)
fifi hentai (J’ai deux ou trois photos pas mal, oui…)
c con les chats (Miaou !)
dessin de la nouvelle année 2005 à reproduire (Euh…)
mini-distributeur de coca-cola
jeu de simulation amoureuse online gratuit (Trouve une copine)
j’aime mon prof de philo (Y a de la concurrence !)
cul de paon (Le grand retour !)
triche final fantasy 11 (Pas biiiiiiiiiien !)
bouchon lyonnais rammstein (Ah vi ?)
malaxer son chakra (Encore un Naruto neuneu)
photos animées d’orlando bloom (Ca s’appelle un film)
orlando bloom homosexuel
petits culs charmants
tant mieux
ah oui
hentai de cul gratuit (C’est un pléonasme ça)

Deuil (Genre…)

Lundi, janvier 31st, 2005
No Gravatar

Par la présente note, je vous annonce avec tristesse le décès de mon Disque Dur 30 Go, qui vient de nous quitter à l’age de 1 an de demi. De fait, mon PC portable est en deuil toute la semaine chez un sympathique réparateur qui va tenter d’extraire des données du cadavre pour les reinserer sur le nouveau HD qu’il va me mettre. Coût de l’operation : très cher, niveau de dégout : maximum, poisse : totale.


En plus aujourd’hui Fifi a reçu ses paramètres de connection à Télé 2, mais son modem n’est pas compatible, en plus comme il n’a pas de port Ethernet sur son pc, impossible de brancher mon modem à moi. En gros, pas de net durant le séjour de Russ à Nancy. Les lois de Murphy auront ma peau…


M’enfin, on prendra des photos du séjour et j’en posterais quelques-unes la semaine prochaine. Je suis méga dég’ de pas avoir de PC durant ma semaine de vacances :/ En plus, si le répa n’arrive pas à restaurer les données de mon HD mort, je vais perdre une quantité incroyable de photos, de précieux logs MSN et surtout d’écrits divers et variés dont mes sauvegardes remontent à deux, voire trois mois…


S’il vous plait, priez pour moi _

Op√©ra Plapla et autres d√©mons de l’√©criture.

Vendredi, janvier 28th, 2005
No Gravatar

Me voilà rentrée de l’Opéra de Nancy, où je mettais les pieds pour la première fois de ma vie, et où je ne sais pas si j’aurais la chance de retourner un jour.


C’était donc une première pour moi et pour beaucoup de copains et copines de Fac… Nous avons vu Madama Butterfly, et on s’est débrouillé avec Fifi pour être cote-à-cote alors qu’à la base c’était pas du tout le cas. On a même pas eu besoin de se mettre de coups de coude pour rester éveillés malgré une fin de deuxième acte un peu longuette. La mise en scène était sans surprise, c’est sans doute normal pour un Opéra aussi classique… Je sais pas trop. J’en garderais un bon souvenir mais je ne pense pas que l’opéra soit vraiment mon truc, je préfère le théâtre. Malgré tout je pense que c’est une expérience à tenter au moins une fois, ne serait-ce que pour l’ambiance et la beauté de ce genre d’endroits _


Avant de me pieuter, je vais travailler un peu sur Deize, mon nouveau “roman”. C’est une histoire fantastique où un jeune prêtre doit faire équipe avec une ancienne démone domptée par le Vatican pour résoudre des affaires paranormales. L’intrigue est assez tordue. Je me documente en ce moment sur l’organisation générale de l’Eglise et sur les rites d’exorcisme… Comme à mon habitude, je bosse aussi le look des persos, je n’arrive pas à imaginer mes personnages en situation si je n’ai pas de visuel… Voici donc Deize elle-même :



Desolée pour la qualité pourrie, comme j’ai pas de scan chez moi j’ai photographié le dessin au numérique ;


Mine de rien, c’est l’héroïne la plus féminine que j’ai pondue à ce jour, et paradoxalement c’est la moins humaine. Je crois que jusque là je créais des personnages féminins qui me ressemblaient aussi physiquement, quelque par. Deize est une personne tourmentée psychologiquement entre deux “identités”, elle n’échappe pas à la règle, mais elle a quelque chose de différent de Carrie ou d’Akazan. Carrie et Akazan sont des personnages qui existent par leur prestance et leur charisme, elles ne sont pas vraiment attirantes physiquement, mais elles ont un “truc” qui les rend “classe” quelque par. Deize a du caractère, mais en la dessinant je me suis rendue compte qu’elle me donnerait du mal, non pas sur le plan graphique (c’est la première version que j’ai faite d’elle, et se sera la dernière) mais sur le plan émotif. C’est difficile à décrire. Je me sens à la fois proche d’elle psychologiquement, mais loin physiquement, et pourtant que sais qu’elle doit être “comme ça” et pas autrement.


 Je me demande si, lorsqu’on écrit une histoire, on doit se sentir proche du personnage principal pour écrire correctement. Jusque là, la question ne se posait pas : Carrigan, la jeune écrivain sans foi ni loi qui faisait justice elle-même, je me sentais proche d’elle. Akazan, la nécromancienne qui suivait la “norme” en dépit de ses convictions, j’avais envie de l’aider à trouver sa voie. Deize, je ne sais pas ce qu’elle veut. Je ne sais pas si le chemin que je choisirais pour elle lui conviendra. J’ai beau écrire avant tout pour moi-même, je ne peux pas croire qu’un récit puisse être crédible si on ne considère pas que les protagonistes prennent le bon chemin. J’ai du mal à relire ce que j’écris, je passe mon temps à réécrire des bouts de texte, parce que ça ne va pas. Plus le temps passe et plus je me rends compte que je ne réécris pas parce que ça ne va pas, mais parce que ça ne va plus. Je cherche un équilibre entre moi et ce que j’écris. Tout ça peut fonctionner parce que je suis en accord avec mes personnages. Ils évoluent avec moi. Pour Deize, je ne sais pas. Peut-être que c’est ma réflexion sur l’écriture qui évolue en ce moment, et pas moi-même, ou peut-être est-ce l’inverse. Quand on écrit des histoires tordues, c’est sans doute qu’on l’est un peu soit-même.


Je pense que je vais écrire les 3 premiers chapitres, et je les enverrai à Mimi. La seule fois où j’ai envoyé un passage du Maitre des Marionnettes à Mimi, elle m’en a fait une analyse troublante. Elle a vu des choses que moi-même je n’avais pas réalisé. C’est limite flippant de voir à quel point on peut mettre de nous-même dans un seul chapitre d’un récit aussi anodin. Je pense que ça pourrait m’éclairer qu’elle jette un oeil à ce que j’écris actuellement…

Grasse Matinée.

Jeudi, janvier 27th, 2005
No Gravatar

Je me serais finalement levée à 13h, ce qui n’est pas si mal, compte tenu de la floppée de SMS que j’ai reçu ce matin et les coups de téléphone auxquels j’ai répondu (Bah voui, mettre le portable sur vibreur c’est une chose, mais le laisser sur ma chaise de bureau en est une autre, ça fait un boucan du diable quand ça tremble). Le Red Devil d’hier soir ne m’a pas vraiment aidé à dormir non plus… Mais je l’avais cherché.

La grande nouvelle de la journée, c’est que ça y est, c’est confirmé, youpla boum, ce cher Russ vient nous voir à Nancy la semaine prochaine. On peut dire qu’il se sera fait désirer celui-là, à pas venir au reveillon et tout… Il arrive par le train de nuit mardi soir, ça va être trop cool ! Ca va nous rappeler quand Fifi avait débarqué pour la rentrée, il avait pris le même train… Arrivés chez moi, on avait appelé toute la bande dans un délire euphorique. On avait d’ailleurs reveillé Russ, entre autre…

Russ reste jusqu’à vendredi. Comme moi je vais voir mon amoureux le week-end prochain et que je passe par Paris, on va surement prendre le même train, ça va prolonger un peu le séjour _

Bon, c’est pas tout ça, mais faut que je me bouge, là. J’dois sortir à la banque et tout, et surtout faire du ménage, parce que mon appart’ est vraiment hyper bordelique. J’aime pas vivre dans un souk, mais entre ne pas aimer ça et être motivé pour ranger, il y a un fossé. Donc je crois que je vais filer en ville vite fait et revenir ranger.

En plus, ce soir, je suis pas là : Je vais à l’opéra ! Pas mal hein ? Mon prof de théâtre nous a eu des places vraiment pas chères, 3€50. Bon, c’est pas le top du top niveau emplacement, mais bon, pour le prix on va pas se plaindre non plus. Fifi vient aussi, puisqu’il l’a aussi, ce prof. Je pense que ça va être une chouette soirée, si je ne rentre pas trop tard, j’écrirais peut-être un petit mot ici.

En attendant, j’me bouge !

C’est finiiiiiiiii *joie*

Jeudi, janvier 27th, 2005
No Gravatar

Bon ok, il reste l’anglais, mais bon.


Depuis mardi 16h, j’ai l’impression d’avoir repris le cours d’une existence à peu près normale… Après mon dernier “gros” partiel, j’ai retrouvé ce cher Fifi, nous sommes allé à la Fnac, à la Parenthèse acheter des manga, à mon agence immobilière où, pour une fois, ils ont assurés rapido, et nous avons filé faire des courses pour remplir mon frigo chaotiquement vide. Pendant qu’on remplissait nos sacs respectifs, j’ai eu l’illumination de faire une raclette. Donc après les courses, nous sommes descendu chez Sofy chercher son service.


Comme il y a un pote à elle en ce moment chez elle, on a joué à la PS2 et on a bu l’apéroche. Après Sofy est montée chez moi pour que je lui installe des programmes sur son PC, et donc finalement on a mangé aux alentours de minuit avec Fifi, qui avait peur qu’il y ait pas assez à manger… Du coup, j’ai fait des crêpes, que ce fourbe n’a même pas gouté car il s’était gavé de fromage. Bref.


Bien décidée à me lever super tard aujourd’hui, j’ai oublié de couper mon téléphone avant de me coucher. Du coup, à 10h15, mon petit Arno préféré m’a appelé, convaincu que j’avais cours et besoin qu’on me reveille. Il a donc eu droit à ma super voix enrouée du matin jusqu’à ce que son téléphone coupe brutalement et que je ressombre dans le sommeil.


à midi, nouveau coup de fil, de Sofy cette fois, qui me propose de les accompagner elle et son pote, à Leclerc. Je lui dis que c’est mort. Elle me dit qu’elle me rappelle après leurs courses pour qu’on aille faire les soldes ensemble, je dis ok. Je comate encore une demie-heure et je fini par me lever difficilement. J’avale une crêpe de la veille, je me douche, m’habille, check mes mails et pouf, Sofy débarque chez moi. Excellent timing !


Au centre ville, on a fait pas mal de boutiques de fringues, ce qui n’était absolument pas prévu dans mon bugdet chaotique du mois de janvier (que j’ai d’ailleurs allègrement explosé, entre l’achat massif de DVD et de manga, les factures à payer, les sorties ciné/théâtre/resto/concert, les billets de train pour aller voir mon amoureux…). J’ai acheté quelques fringues, certes necessaires à ma garde-robe (que j’ai pas refaite concretement depuis le début de mon régime) mais totalement hors-bugdet. Tant pis, je mangerais pas le mois prochain, comme ça je maigrirais encore plus, ce qui m’obligera à racheter des fringues _


Après ça, Sofy m’a proposé de les accompagner au Luxembourg. J’ai dit oui et j’ai proposé à Fifi de venir. Il a dit oui, bien sûr, toutes les excuses sont bonnes pour fuir la Fac.


Bon, j’vous passe le voyage en bagnole et tout, de toute façon on s’est arreté à la première (et seule) station essence du Lux pour acheter des clopes et du Red Bull et on est rentré. Quoi qu’on en dise, le Lux est chouette que pour ça, surtout à 19h quand la nuit est tombée. Moi j’fume pas, donc je me suis rattrapée sur les canettes. Quelque part, c’est con que les exams soient terminés, parce que j’ai de quoi faire pour pas dormir pendant un bail. Mais pour rien au monde je ne voudrais revivre les 15 derniers jours…


On est rentré à 20h, mais la journée ne s’est pas arreté là. Après un bref passage chez moi, je suis redescendue au centre-ville avec Fifi pour aller voir le patron d’un bar dans le cadre de l’organisation d’un concert (j’en reparlerais prochainement). Après on est allé boire un verre au Washinton, un chouette bar, vraiment. Dommage que le proprietaire change le mois prochain, ça serait cool que ça reste pareil…


Retour chez moi vers 22h30/23h, je sais plus trop. Fifi a profité un peu de mon PC et moi j’ai lu le tome 3 de Paradise Kiss. Je préfère ce manga à Gokinjo mais je l’aime tout de même moins que Nana. Faut dire que le désavantage de lire Para-Kiss, c’est qu’on sait comment va se terminer Gokinjo et ça enlève un peu de charme à l’histoire. N’empêche que j’admire vraiment Ai Yazawa. Ses histoires sont à la fois belles et tristes, pleines de joie de vivre et de mélancolie. Faudra que j’achète la suite de Nana à l’occasion, car en lisant Para-Kiss j’ai un peu honte d’avoir arreté...


Fifi est parti aux environs de minuit et demi. C’est l’heure où j’ai commencé cette note. J’étais censée finir une synthèse et l’envoyer à ma prof, mais je ferais ça demain, il est trop tard pour bosser. Je vais finir le Say Hello To Black Jack 4 et tenter de dormir un brin. Et cette nuit, je mets le portable sur le vibreur ;)

Incompréhensition estudine, le drame de ce siècle

Lundi, janvier 24th, 2005
No Gravatar


ShikamaRuss as a Vogue Merry Member! – Asie 80333 – Blazé dit :



moi demain j’vais lire 2 fois d’affilé un livre anglais a la con sur un mec qui veut des lettre d’un auteur qui l’a envoyé a une vieille salope qui veut lui estorqué son fric et faire la maquerelle avec sa niece en echange du fric du type


ShikamaRuss as a Vogue Merry Member! – Asie 80333 – Blazé dit :



et tout ca en vieille anglais de style gothique


Aeris [Pffff] dit :



j’ai rien compris mais c’est pas grave


 


On est en période d’exam, excusez-nous… xD Bisous Russ :P

Incompréhensition estudine, le drame de ce siècle

Lundi, janvier 24th, 2005
No Gravatar

ShikamaRuss as a Vogue Merry Member! РAsie 80333 РBlaz̩ dit :

moi demain j’vais lire 2 fois d’affilé un livre anglais a la con sur un mec qui veut des lettre d’un auteur qui l’a envoyé a une vieille salope qui veut lui estorqué son fric et faire la maquerelle avec sa niece en echange du fric du type

ShikamaRuss as a Vogue Merry Member! РAsie 80333 РBlaz̩ dit :

et tout ca en vieille anglais de style gothique

Aeris [Pffff] dit :

j’ai rien compris mais c’est pas grave

On est en période d’exam, excusez-nous… xD Bisous Russ :P

Petage de c√ɬĘble

Dimanche, janvier 23rd, 2005
No Gravatar

C’est marrant, je suis quasi-sûre d’avoir fait une note similaire l’année dernière. Bah je recommence cette année.

J’ai l’étrange impression que RIEN ne peut encore rentrer dans mon cerveau. Toutes les cases sont pleines. C’est bien embêtant vu tout ce que je dois encore lui faire avaler jusqu’à vendredi.

Je pense que mon comportement vis-à-vis (et pendant) les partiels est mauvais. Je m’en suis rendue compte jeudi, quand, en me levant le matin, j’ai constaté que je n’avais plus aucune fringue propre à me mettre. Le truc c’est qu’a force de ne penser qu’aux exams, j’ai zappé le reste en beauté. Depuis près de 3 semaines, je ne sors presque plus de chez moi, sinon aller à la Fac et une ou deux soirées où je suis allé soit au ciné soit chez Fifi. Le reste, que dalle, comme dirait justement ce dernier.

Donc jeudi j’ai du aller en urgence chez Fifi faire une machine pour avoir des trucs corrects à me mettre sur le dos (avant ça m’aurait pas gené de mettre un t-shirt mais ça fait plusieurs semaines que je n’en mets plus du tout ). Je m’étais dit à ce moment-là que je ne devait pas recommencer un truc du genre, ça craint quand même.

Bah ce soir rebelotte : J’ouvre le frigo et plus rien. C’est très grave de se taper la moitié de la ville pour aller au Mac Do un dimanche soir parce qu’on a plus rien à bouffer chez soi, et c’est encore plus grave de ne rien avoir à bouffer chez soi parce qu’on a pas fait les courses, obsédé par les révisions.

Le Mac Do le Dimanche soir, c’est triste. Y a de vieux célibataires qui mangent seuls leur Big Mac, des racailles qui parlent fort au téléphone, des pouffes. Délire. Heureusement, Fifi était là, donc on a rigolé quand même, surtout quand ce grand idiot a trouvé intelligent de récuperer un présentoir en carton énorme dans une poubelle, sur le chemin de son appart’. Un truc moche qui ressemblait à rien, trop honte. Je lui ai promis d’en faire un Skinhead prochainement, je posterais une photo.

En définitive, entre l’oral de vendredi, le partiel de 4h de samedi matin, le stage bourrage de crâne de dimanche et les exams de demain, le week-end aura été joyeux.

Le week-end prochain faudra pas trop m’en demander.

C’était le récit d’une vie lobotomisée, merci.

Tonkam n’assure p√ɬī >:

Jeudi, janvier 20th, 2005
No Gravatar

Bé woé, Tonkam arrete Magnolia…

Dernier numéro le 28 janvier, après plop, plus rien.

Bon, évitons le mélodrame, d’ailleurs je suis sûre que tout le monde s’en fout, sauf Chloé xD Les séries vont sortir en reliés pour la plupart. Donc champomy !

En fait cette note n’a aucun sens, parce que je viens de découvrir ça au moment même où je me mettais à “gueuler” sur cette note.

Comme je suis devenue accro à cette série niaiso-sentimentale qu’est Hana Kimi, je me demandais comment j’allais vivre sans. Mais ce manga sort en volumes reliés à partir d’avril.

Bon ben, desolé du dérangement.