jeudi, juin 20, 2019 16:30

Les 3 prochaines séries qui vont cartonner en France, et pourquoi.

No Gravatar

Voici une plongée dans l’univers sériesque que j’avais envie de faire depuis quelques temps déjà.

Prenez donc 3 séries au concept très différent, venant de networks différents, vendez-les à des chaines françaises avides d’audimat, et attendez de voir le résultat. Voici donc mon top 3 des séries achetées, bientôt diffusées, et qui seront le sujet de discussion de bien des goûters. Vous pourrez dire à vos copains “moi je lis le Hellblog, je le savais”.

1. Heroes

Heroes Le pitch : Une pompom girl invincible, un peintre drogué qui peint le futur lorsqu’il plane, un employé moyen japonais qui sait courber l’espace-temps, une call-girl méchamment skizo, un politicien qui sait voler, un flic télépathe… Toutes ces personnes, qui n’ont aucun rapport les unes avec les autres, se découvrent chacune un pouvoir qui va petit à petit les réunir dans un but commun : Sauver le monde d’une explosion nucléaire sans précédent. Mais pour ce faire, il va falloir commencer par sauver la pompom girl… Et survivre.

Le slogan : “Save the cheerleader, save the world”

Achetée par qui et pour quand ? : Par TF1, pour une diffusion qui se fera soit en été soit à la rentrée. Je pense qu’elle succèdera à la diffusion estivale de Lost, qui du coup commencera surement un peu plus tôt que l’année dernière.

Pourquoi ça va marcher ? : Bien que le concept du superhéros qui découvre ses pouvoirs n’est pas nouveau (d’ailleurs il est logique que tout superhéros a, un jour, découvert qu’il avait des pouvoirs), la façon dont est conçue l’intrigue de Heroes donne constamment envie d’en savoir plus. Le fait de tout découvrir en même temps que les personnages rend la série vraiment prenante. Plus les personnages avancent, et plus on a l’impression de toucher au but avec eux. Il ne faut pas se laisser avoir par le coté un peu “présentatif” des deux ou trois premiers épisodes : Une fois tombé dedans, on n’en ressort plus. De plus, la quantité importante de personnages permet une diversification de l’histoire : On suit certains personnages durant un épisode, puis dans le suivant, on en suit d’autres. Je vous raconte pas le stress, surtout que les fins d’épisodes sont généralement salées.
Bref, une série prête à suivre la route du succès chez nous, plus à la “Prison Break” qu’à la “Lost” dans le style.

2. Dexter

DexterLe pitch : Dexter Morgan travaille au commissariat central de Los Angeles, departement médecine légale. Sa spécialité : Les tâches de sang. Si ce “passe-temps” le fait passer aux yeux des plus méfiants comme un type louche, en apparence, Dexter est un employé efficace, un citoyen modèle, et un petit ami merveilleux.
Mais Dexter a une double vie : C’est un serial killer. Un secret qu’il garde enfoui dans le climatiseur de son appartement, à l’intérieur duquel il cache une goutte du sang de chacune de ses victimes. Mais ces dernières, selon lui, ont mérité leur sort : Car Dexter a une règle irrévocable : Il ne tue que ceux qui le méritent.

Slogan : “I’m Dexter. I’m a serial killer.”

Achetée par qui et pour quand ? : Comme la majeure partie des séries du network Showtime, Dexter a été acheté par Canal+, qui compte démarrer une diffusion en VOST au printemps. Après quoi il semblerait qu’elle soit diffusée en VF sur TF1. Vu le ton de la série, je sais pas trop, mais j’en doute.

Pourquoi ça va marcher ? : Dexter est, comme la plupart des séries showtimiennes (je viens d’inventer ça), délicieusement provoc’ (Showtime, c’est la chaine de The L Word, par exemple). Du coup, cette série ne ressemble à aucune autre, et c’est forcément son atout majeur, surtout lorsqu’on voit en tête de casting Michael C. Hall, le génial David dans Six Feet Under.
En outre, l’intrigue est extrêmement bien ficelée, les personnages sont psychologiquement passionnants et sont tous beaucoup plus complexes qu’ils y paraissent à première vue (La soeur de Dexter en particulier, ainsi que sa petite amie Rita). La façon dont Dexter conçoit la justice ne manquera pas de dérouter les blasés des séries à enquêtes. Une série dont le héros est un tueur en séries, ça ne se loupe donc pas.

3. Ugly Betty


Ugly BettyLe pitch : Daniel Meade est le séduisant nouveau rédacteur en chef du magazine Mode, qui fait partie du groupe de presse de son père Bradley. Ce dernier, exaspéré par son fils qui ne pense qu’a coucher avec ses assistantes, décide d’en embaucher une nouvelle : Betty Suarez, une talentueuse jeune diplômée, intelligente, volontaire… Mais bien loin de correspondre aux canons de la beauté, surtout dans un milieu comme celui de la Mode. Mais au moins, cette fois-ci, Daniel restera sage.

Slogan : “Ugly is the new beautiful !”

Achetée par qui et pour quand ? : Encore par TF1 qui, je vous le rappelle (ou vous l’apprend, au choix) diffuse actuellement l’insipide version allemande de cette série, intitulée “Le Destin de Lisa”. A la base, l’origine de cette histoire remonte à une télénovela colombienne du nom de Yo soy Betty, la fea. Ne vous laissez pas avoir par la bouse teutonne, Ugly Betty, c’est de la bombe.

Pourquoi ça va marcher ? : Avec la sortie en 2006 du Diable s’habille en Prada au cinéma on pourrait s’imaginer que Ugly Betty n’est qu’un pretexte pour surfer sur la mode des trucs sur la Mode, justement. Mais si dans le bouquin de Lauren Weisberger (et dans le film qui en a découlé) le vilain petit canard devient un cygne, dans Ugly Betty il n’en n’est rien : Betty reste Betty, et on prend rapidement conscience au bout de quelques épisodes que la série ne jouera pas la carte de la transformation miraculeuse. Le ton est donc forcément plus cynique, plus critique aussi, et l’humour y est cinglant. Le monde de la Mode en prend pour son grade et les personnages sont délicieusement carituraux. De plus, les acteurs de la série sont tout bonnement parfait, et chaque second rôle est interpreté à la perfection (coup de coeur pour Mark, l’assistant de la méchante Wilhelmina). De prime abord superficiels, les personnages s’étoffent au fil des épisodes et on fini petit-à-petit par les apprécier pour ce qu’ils sont. Enfin, le fil conducteur de l’intrigue reserve son lot de suprises… Imprévisibles. Ugly is the new beautiful, clairement.

Voilà, vous ne pourrez pas dire que je ne vous aurais pas prévenu.

Tags: ,

13 Responses to “Les 3 prochaines séries qui vont cartonner en France, et pourquoi.”

  1. Daëril dit :

    1 & 2, totalement d’accord.
    3, je sais pas, les trucs de ce genre ça me laisse plutôt de marbre (version politically correct de “ça me fait chier”). Par exemple (même si c’est pas tout à fait le même style), Desperate Housewives, j’ai regardé un ou deux épisodes, et sans pour autant trouver ça nul, je n’ai pas eu envie de regarder les suivants (et je passe sur Weeds où j’ai dû accrocher environ 10 minutes, avant d’avoir envie de faire autre chose).

    Jericho, t’en penses quoi?

  2. Aka dit :

    Ugly Betty c’est pas du tout comparable à Desperate Housewives, malgré le fait que j’aime les deux.
    Weeds je suis comme toi, j’ai pas accroché du tout. Quant à Jericho, j’ai jamais regardé, mais le pitch ne me donne pas du tout envie de m’y mettre…

  3. Milouse dit :

    “moi je lis le Hellblog, je le savais”

    bon en fait je le savais déjà avant, sauf pour ugly betty, qui ne me tente toujours pas
    et j’adore le titre du billet, ça fait très couverture de magazine, genre à côté de “10 combines pour payer moins d’impôts” et “perdre 5kg avant l’été, c’est possible : conseils de spécialistes”

  4. Aka dit :

    Oui c’est vrai pour le titre, je m’en suis rendu compte après coup o/ Faut dire qu’en ce moment j’ai un pied dans le grand redactionnel. Ca commence à se sentir megagenre
    Je comprends vraiment pas pourquoi vous bloquez sur Ugly Betty. C’est pourtant l’une de mes séries préférée de cette année, à moi…

  5. Milouse dit :

    peut-être à cuase du destin de lisa, justement… et puis le milieu de la mode, moi… :p

  6. Arno dit :

    Moi au contraire j’adore le concept xD
    Le fait qu’une héroïne ne soit pas un canon, le côté glamour qui est revu, et j’imagine bien les caricatures des blondes et des beaux-gosses. Ca m’intéresse pas mal

    Heroes aussi m’a tout de suite attiré, dès que j’en ai entendu parler. Les pouvoirs ont l’air marrant, ainsi que l’histoire sur cette pom-pom girl.

    Dexter, là, je suis un peu moins enthousiaste. Le concept a l’air chouette, mais je ne sais pas si on peut développer beaucoup le sujet. La photo me fait penser à Philippe Katerine, sinon.

    The Hellblog, la référence en matière de séries =D

  7. Aka dit :

    Le fait qu’une héroïne ne soit pas un canon, le côté glamour qui est revu, et j’imagine bien les caricatures des blondes et des beaux-gosses. >> Effectivement, le fait que l’héroine soit “moche” donne beaucoup d’interet à la série. D’ailleurs l’actrice (America Ferrera) est loin d’être laide en vrai, sans pour autant coller à la beauté Hollywoodienne. On en parlait avec Russ l’autre soir : De toute façon, les filles qui ne sont pas “bombesques” dans le milieu de la mode et d’hollywood sont toutes considérées comme des “Betty”, qu’elles aient ou non les sourcils épais ou un appareil dentaire. S’il y avait plus d’actrices talentueuses suivant le même profil qu’America Ferrera mises en avant, je pense qu’il n’y aurait pas autant de problèmes de maigreur extrême, et d’anorexie.

  8. Ayah dit :

    Je te fais confiance pour toutes ces séries…
    J’essaie d’attendre la diffusion tv (trop d’addiction quand on a tous les épisodes d’un coup!)
    Dommage pour la fucking v.f

    et aussi merci pour ces longs articles c’est super agréable à lire (:

  9. Aka dit :

    Mais de rien Ayah, je vais essayer d’en faire plus souvent :)

  10. Daëril dit :

    et j’imagine bien les caricatures des blondes et des beaux-gosses. >> Bah moi tu vois Aka, c’est ça qui fait que ça me parle pas du tout… c’est un milieu que je trouve déjà assez caricatural en soi, et j’avoue que c’est un univers qui ne m’attire pas du tout, même en parodie. Enfin je pense. Cela dit, je jetterai un oeil si j’ai l’occasion… juste au cas où.

  11. Aka dit :

    Oui, jettes-y un oeil, ça vaut mieux qu’un long discours ;)

  12. Chlo dit :

    On en est à 10épisodes de heroes à l’appart, et c’est Bien =D

  13. chaleeloo dit :

    Je suis les 3 et j’aime les 3! Dexter j’ai maté les épisodes en un week end pourtant j’aime pas les pilotes qui sont trop longs! Y’a du suspens enfin je trouve car je me fais toujours avoir! Ugly betty c’est bien marrant aussi mais je trouve qu’en ce moment ca vire dans le mélo mais on est quand même loin du mièvre Le destin de Lisa ah les Allemands indétrônable…
    Puis Heroes ben c’est tellement bien que j’ai du mal à qualifier cette série!

Leave a Reply