samedi, novembre 18, 2017 17:27

Limbo of the Lost, les deux pieds dans le plagiat

No Gravatar

Comme j’ai trouvé ça amusant d’écrire un truc un peu recherché avec ma note sur Duke Nukem Forever, et que Lux m’a fait penser à ça dans les commentaires, j’enchaine avec un autre merveilleux canular vidéoludique bien moins connu mais tout aussi savoureux. Je vais donc vous parler du mythique, de l’incroyable, de l’extraordinaire Limbo of the Lost, un jeu développé depuis plus de 20 ans, à l’origine sur Atari ST. A l’inverse de DNF, LotL est bel est bien sorti, mais n’est resté dans les bacs que quelques jours… Vous allez vite comprendre pourquoi.

Ca donne envie !

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler de ce jeu, et si c’est le cas, ne vous inquiétez pas, c’est normal. De toute façon, comme d’habitude, après la lecture de cette note vous pourrez briller en société et dire : “Je lis The Hellblog, donc je le savais !”.

Limbo of the Lost, donc, est un jeu développé par Tri-Logik Studios. Certains sites situent le début du développement en 1986, mais généralement on parle plutôt du début des années 90, tout en s’accordant sur un développement d’une vingtaine d’année.  Bref, un bail. En tout cas, des images circulent d’une pré-version sur Atari ST.

A l’origine du projet, 3 amis d’où le nom Tri-Logik (sans doute) qui deviendra quelques années ensuite Majestic Studio. Ça on s’en fiche un peu à vrai dire, mais connaitre le nombre d’intervenants peut être potentiellement important.

Wahou trop la classe !Le trio de vainqueurs à l’origine du produit (pas) fini

Prévu à l’origine pour Atari ST, le jeu d’aventure ne sort finalement pas suite à un désaccord avec l’éditeur de l’époque. Limbo of the Lost est alors remanié, pour devenir un Point & Click destiné à l’Amiga A500, puis Amiga 1200 et Amiga CD32. Mais le jeu, une fois terminé, ne sort pas. La raison ? A la fin de son développement, les supports auxquels il était destiné sont morts ! Ca donne une idée de la rapidité de création du trio maudit.

Le projet tombe dans l’oubli jusqu’en 2003, où les 3 pieds nickelés annoncent le retour de LotL, sur PC cette fois. Le jeu devient un vaporware  dans la plus pure tradition, étant maintes fois annoncé et repoussé. Le jeu sort finalement en Europe en 2007, de manière hyper confidentielle, avec une jaquette très discrète et un tirage très limité.Et avec une qualité à chier, comme on peut en juger via cette “bande annonce” officielle, movie maker style :

Bref, un jeu mauvais comme il en sort toutes les semaines. Personne ne le remarque, jusqu’à sa sortie américaine, un an plus tard.

C’est là que les choses se gâtent, pour notre plus grand plaisir : un testeur avisé du site US GamePlasma met le doigt sur une ressemblance plus que déroutante entre des décors de Limbo of the Lost et des environnements d’Oblivion, de Bethesda Softworks, sorti en 2006.

l'originalla copie

l'originalla copie
Pour plus de comparaisons, rendez-vous ici

Très vite, l’info fait le tour du web et le jeu devient l’objet de nombreuses discussions sur les forums de joueurs, qui décortiquent LotL à la recherche d’autres preuves de plagiat. En quelques heures, la liste de jeux pillés atteint des sommets, incluant Diablo II, Thief 1 et 2, Unreal Tournament 2003 et 2004, Painkiller, Silent Hill 4, Return to Castle Wolfenstein, Wow, et j’en passe…

l'originalQuiz : comment recycler un décor de Thief : The Dark Project pour en faire un lieu nouveau ?
la copie
Réponse : en ajoutant quelques items piqués de Diablo II !

Mais le délire ne s’arrête pas là, puisqu’on trouve dans le jeu des backgrounds et des animations piqués dans des films, tels Spawn, Pirates des Caraibes, ou encore Bettlejuice.

“Ah, enfin un truc original dans ce jeu !”


“Eh non, encore PERDU !”

Encore une fois, la lecture des topics dédiés sur GamesRadar et NeoGAF vous offriront un aperçu plus large de la batteries de trucs copiés. Je crois qu’on a atteint le summum quand l’un des forumeurs a découvert qu’une statuette de collection de Weta Workshop représentant un Nazgul du SDA était plagiée dans le jeu. Du grand art.

Comme tout un chacun peut l’imaginer, l’éditeur de ce jeu, Tri Synergy, est tombé des nues en découvrant l’affaire et a immédiatement fait retirer les exemplaires du commerce. Quant aux trois zigotos de  Majestic Studio, bien qu’en procès avec une demi douzaine de sociétés de développement, ils crient à l’injustice, sous-entendant presque que se sont les autres qui les ont plagié. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu !

Ainsi s’achève l’histoire de Limbo of the Lost, qui se balade tout de même à quelques dizaines d’exemplaires à travers le monde : inutile de dire que ce jeu, même s’il est totalement nul à chier, est absolument collector.

Et comme vous n’y jouerez jamais (ou que vous n’aurez pas le courage d’aller au bout de ce navet), je vous propose de nous quitter sur la fin du jeu, onirique, magnifique, merveilleuse.

Et là, vous êtes obligés de commenter.

13 Responses to “Limbo of the Lost, les deux pieds dans le plagiat”

  1. Arno dit :

    Douuuuwap, dou bidouuuuwap ! Cultissime ! xD

    Eh bien, quelle réalisation hors pair ! Mais tu peux même pas dire que c’est un jeu nul si t’as pas joué :x

    Epic fail là :D

    Encore un article COOL

  2. Aka dit :

    Non en effet, si ça se trouve c’est le jeu de l’année.
    King of liiiiimboooo

  3. Zim dit :

    Avec ces deux derniers articles, je suis conquis. Je deviens officiellement lecteur régulier de ce blog. :)

  4. Aka dit :

    Zut alors, je suis en train de me construire un lectorat.
    Va falloir que j’arrête de raconter n’importe quoi alors ? TRO DURE LOL

    Bon alors je ferais un effort.
    TOUT CA C’EST DE TA FAUTE ARNO

  5. KoZzY dit :

    Alors ça c’est tout de même fort… On reconnait même l’ascenseur de Alone in the Dark sur PS2 à un moment je crois :/

    Rah le visage du héro subsurfé à moitié (qui plus est doté d’une bouche vraiment étrange) , les animations en 3 mouvements et les sprites 2D animés de façon pitoyable dans les décors 3D volé dans d’autres jeux … Excellent!

    En ce qui concerne la fin du jeu, et bien je ne pense pas avoir déjà vu pire daube :shock:
    Pourtant les daubes c’est pas ce qui manque chez moi, de l’époque où j’écrivais des tests pour un magasin de jeu près de chez moi j’adorais tester les sorties les plus daubiques pour pouvoir littéralement me défouler.

    J’aime le pianiste qui ne touche pas le clavier et qui a les doigts qui volent un peu partout, j’aime le fait qu’il n’y ait que les visages qui bougent lors de la dernière cinématique et aucune autre partie du corps (ce qui prouve en même temps la flemme et le manque de sérieux des auteurs), le fait qu’une seule expression du visage ne soit disponible par personnage est très plaisant également et par “plaisant” j’entends “hilarant”

    Il y a tellement à dire, que ce soit au niveau du fameux Trio qui s’est un peu foutu de la gueule du monde (juste un peu) ou au niveau du jeu lui même …

    En tout cas, j’aime beaucoup tes “petits” articles, ils sont très bien construits et très agréables à lire, je pense que je vais mettre ce blog en favoris et revenir y faire un tour assez régulièrement!

    Passe une bonne journée, merci pour l’article ça m’a bien fait rire.

    KoZ

  6. Aka dit :

    Blague à part, merci pour vos commentaires, ça me fait très plaisir
    J’essaie de donner un peu plus de gonflant à mon blog, je cherche des pistes. Non, toutes les notes n’auront pas cette consistance, c’est clair, et puis je ne veux pas parler que de jeux vidéo, mais comme ce type d’articles a l’air de plaire je vais essayer de m’y atteler plus souvent :)
    Merci de votre soutien, vraiment :D

    Sinon, KoZzy, pour rester dans l’idée, moi j’aime bien les cheveux du pianiste qui lui traversent la nuque toute les 2 secondes… La gestion de la collision n’était visiblement pas une de leur priorité :D
    Enfin je pense que mon plagiat préféré reste la statuette du Seigneur des Anneaux… Y a également une armure tirée de Morrowind qui sert de décoration dans l’un des décors… Bref la liste est très longue, de quoi satisfaire tout le monde Et à ce que j’ai compris les musiques aussi ne sont pas très nettes.

  7. Powanono dit :

    J’adore ce genre de billet.
    Je joue plus trop aux jeux vidéos mais je conserve une grande affection pour ce milieu et pour les oldies (je fus membre de pas mal de site d’émulation en plus d’en faire un moi même haha) et les petites anecdotes comme celle-ci, j’en raffole !

    Bref très bon billet… comme quoi le nanar ne se limite pas aux films et c’est cool :D

  8. Milouse dit :

    “So you are here, at last” < < autocritique inside

    À part se balader dans les tribunaux, ils font quoi maintenant ? Ils se sont lancés dans une suite ? :D

  9. Aka dit :

    Aucune idée, le studio de dév n’a même pas de site… En même temps les 3 gus sont grillés à vie auprès de quasiment tous les studios, là :D
    Quant à l’éditeur, Tri Synergy, il continue à éditer des jeux majoritairement daubesques dont les noms rappellent étrangement de gros hits récents, du jeu ou d’ailleurs (du style “World at War: A World Divided” ou “Ghost in the Sheet”)...
    Sinon c’est l’éditeur de Ad-aware, comme quoi…

    Puis sinon coté autocritique, j’aime bien la fin de la bande annonce où le perso “tape au carreau”. Il a raison de vérifier si le spectateur est toujours là :p

    Nono >> Ewi, le nanard est partout, faut pas croire ! Ce jeu en est la preuve (et il est aussi difficile à trouver que certains films lolesques)

  10. KoZzY dit :

    Ha ha ha :D

    Je ne sais pas si les musiques ont étés également plagiées sur d’autres jeux mais je peux t’assurer qu’elles sont pourraves (du moins si elles égales aux effets sonores ainsi qu’à la mélodie de fin du jeu).

    Oui la gestion des collisions ça doit pas être leur truc non plus en effet, il y a tellement de défauts que j’ai sauté celui là, merci de l’avoir souligné (c’est tellement mal fait que je n’avais même pas remarqué directement que le mec tournait sa tête à 180° c’est dire).

    Ah Tri Synergy va bientôt nous sortir un “Resident Hill” suivi d’un “Silent Evil” voir encore un “Dragon Fantasy Quest” ... :D

  11. Aka dit :

    J’ai oublié de préciser que l’édition US du jeu était proposée avec un DVD making of, qui dévoile donc les coulisses de la création du jeu. Enfin essaie.

    http://www.youtube.com/watch?v=RIL_OWlNbyE : la première vidéo raconte l’histoire du jeu, en gros, à la fin tu vois le tunnel de flammes piqué au film Spawn…

    http://www.youtube.com/watch?v=soE6Vn0gBw4 : très drôle aussi, les artworks du jeu, on dirait que c’est du stylo bille. Le tout avec une musique fortement inspirée de la Marche Funèbre… A ne pas louper, la limp-sync à la fin :D

    http://www.youtube.com/watch?v=pCYEQC4sPiA : la dernière vidéo qui ressemble à un économiseur d’écran naze. Et qui accessoirement fait défiler moults plagiats, de Vampire Bloodlines en passant par Painkiller…

  12. KoZzY dit :

    Aïe aïe aïe, non vraiment ils n’ont fait aucun effort pour ce jeu c’est incroyable :shock:

    Le coup de la marche funèbre c’est une bonne blague aussi tien ça … Roooh les animations mon dieu, dire que c’est “sorti” en 2007 c’est innadmissible :D

    Je vais tenter de regarder la dernière vidéo tout-à-l’heure mais comme elle dure plus de 10minutes et que ma connexion ne dépasse pas les 56k/sec en ce moment va me falloir du temps pour la charger!

  13. Es muy simple localizar un asuntito enn la web en comparacion con los libros
    de texto, tal como yo he hallado esste parrafo en este weblog.

    Chekea y puedees navega por mi weblogXD juegos infantiles educativos gratis descargar

Leave a Reply