samedi, novembre 18, 2017 17:25

R.I.P., Duke Nukem For(N)ever

No Gravatar

Bon OK, le jeu de mot était facile mais bon, je ne pouvais décemment pas passer à coté. Mes excuses si je vous ai choqué.

Comme ma note d’hier était ridicule, permettez moi de m’excuser en vous offrant une note documentée.

Aujourd’hui j’ai décidé de rendre hommage à l’une des arlésiennes les plus célèbres du jeu vidéo, qui ne verra sans doute jamais le jour puisque 3D Realms se retrouve dans le caca. Après 12 ans de développement, bonjour la désillusion. Mais n’est pas vaporware qui veut !

A vrai dire, je n’ai jamais terminé un seul jeu estampillé Duke Nukem : quand mon frère et moi avons eu la Playstation fin 97, nous étions encore jeunes et purs : le langage SMS n’existait pas, tout comme World of Warcraft, l’ADSL et Youtube. Bref on se faisait un peu chier, seulement on ne le savait pas encore. De Duke Nukem 3D je ne connais qu’un seul niveau, le fameux Hollywood Holocaust, premier niveau du jeu et de ce fait, démo officielle sur Playstation. A force d’y jouer, je connaissais le niveau par coeur…

Duke Nukem, c’était déjà du lourd à l’époque, et ça ne faisait que commencer : car presque un an avant la sortie de DN 3D sur PS, le studio 3D Realms avait annoncé la suite du jeu, nommé Duke Nukem Forever.

Annoncé comme un FPS (à l’époque on dit encore Doom-Like) nouvelle génération, et donc avec une IA de fou et des graphismes géniaux pour l’époque, Duke Nukem Forever fait rêver dans les chaumières, alors que la Playstation offre de nouvelles perspectives en 32 bits.

Annoncé au départ sur PC, la machine de base de Duke Nukem 3D, DNF accumule les retards tandis que 3D Realms ne laisse passer presque aucune infos sur le développement : quand un journaliste demande à Georges Broussard, concepteur du jeu, quand sortira DNF, ce dernier répond simplement “Quand il sera fini”. Ironie, quand tu nous tiens.

Avec le recul, je crois que si l’attente de DNF m’a autant marqué, c’est qu’elle symbolise pour moi les prémisses du Buzz, qui aujourd’hui est banal pour tout internaute. A l’époque les sites de partage de vidéo n’existaient pas, le net se résumait au 56k, et pour avoir un aperçu vidéo d’un jeu il y n’y avait que deux vrais moyens : le premier était de s’armer de patience et de télécharger les vidéos en qualité pourrie sur le Web crachottant 5ko/s, le second était d’acheter les magazines de jeux vidéo fournis avec un CD plein de fonds d’écran, de démos et de vidéos.
La première image que j’ai vu de ce jeu, c’était dans Joystick, c’‘était cette photo :

Alors bien sûr, aujourd’hui ça fait rire, mais à l’époque c’était “Waw la vache ça promet”. C’était aussi beau que Half Life, édité en 1998 sur PC, et on promettait monts et merveilles au joueur. Puis j’ai découvert Final Fantasy 7, pleuré à la fin du premier CD comme tout être humain doté d’un coeur, et Duke Nukem Forever m’est sorti de la tête.

En 2001, soit 4 ans après le début du développement, le jeu n’était toujours pas là. Néanmoins 3D Realms proposait une vidéo teaser, relayée par tous les mags de jeux PC :

Encore bien foutu pour l’époque, le jeu s’annonce également prometteur en matière de gameplay avec quelques séquences originales comme le shoot à dos…d’âne, la course à moto ou encore l’interactivité visiblement bien poussée avec le décors. Dommage que dans le même temps, 3D Realms annonce que le jeu ne sortira pas en 2001.  On apprend néanmoins que le développement a commencé pour la PS2 et la X-Box. Déjà une génération de consoles est passée par là... Et pour se mettre à la page, le développeur est déjà passé du moteur de Quake II, l’id Take, au Unreal Engine en 1998 puis au moteur Meqon (Pas très populaire) en 2004. Il faut dire qu’entre temps, Half Life 2 est sorti (lui-même ayant subit des retards conséquents) et a mis une claque dans le nez d’un paquet de joueurs.

Inutile de préciser qu’à chaque changement de moteur, le travail des développeurs reprend presque à zéro.

Et le pire, c’est que ce n’est pas terminé : en 2007, le jeu refait surface grâce à un nouveau teaser qui sent bon la testostérone : entre temps, Youtube est né, et tout le monde profite de cette nouvelle vidéo d’un peu plus d’une minutes où Duke apparait enfin :

10 ans après le début du développement du jeu, 3D Realms annonce que DNF tournera finalement sur l’Unreal Engine II. 4e moteur pour un jeu que l’on attend plus vraiment.

Durant 12 ans, chaque année a eu droit à son lot de prédictions/déceptions sur l’avancée de Duke Nukem Forever. “Quand sortira le jeu ? Eh bien, quand il sera terminé”. Une réplique bien cynique aujourd’hui, quand on sait que le développement est arrêté (visiblement définitivement) depuis début mai. La faute à la crise ? La faute à l’éditeur Take Two qui coupe les vannes à fric ? La faute à 3D Realms qui s’est quand même un peu foutu de la gueule du monde pendant 12 ans ? Peu importe pour les joueurs, en fait : car si une bataille juridique semble se confirmer entre Take Two et 3D Realms, les chances de voir Duke Nukem débarquer chez nous s’amenuisent.

Paradoxalement, depuis l’annonce de l’arrêt du développement du jeu, screenshots et vidéos se succèdent et dévoilent un jeu qui promettait d’être pas mal :

Chez 3D Realms on pousse même le vice jusqu’à annoncer que Duke Nukem Forever aurait du sortir en 2010 : si on peut considérer que le jeu était effectivement bien avancé, on peut quand même se demander comment un studio a pu en arriver à développer un jeu durant tant d’années sans en venir à bout.

Je vous invite d’ailleurs à visiter, pour le fun, The Duke Nukem Forever List, qui recense tous les grands jeux et les grand évènements s’étant déroulés durant le développement du jeu. On y apprend, entre autre, que pendant que Duke Nukem Forever était en cours de réalisation, 34 jeux Final Fantasy ou dérivés de FF sont sortis, 15 jeux GTA, Google est né de même que Ebay, Youtube, Myspace et Facebook, le 11 septembre 2001 a eu lieu, la seconde trilogie de Star Wars est entièrement sortie (on s’en serait passé, ceci dit), Joss Whedon a showrunné 7 saisons de Buffy, 5 de Angel, 1 de Firefly et le film Serenity (c’est vraiment cité dans la liste, hein). Bref, le monde a continué de tourner là où un jeu est resté figé. Pour l’éternité.

Cette note est longue, je vais donc m’arrêter là, et pour les plus courageux qui ont tout lu je vais conclure avec mon sentiment perso : je suis un peu triste de savoir que ce jeu ne sortira pas, car j’ai l’impression que depuis que j’ai assez de jugeotte pour comprendre vraiment le plaisir que me procure le jeu vidéo, ce jeu m’accompagnait un peu et me rappelait des anecdotes sympa. Je ne suis probablement pas la seule qui aujourd’hui me dit “la vache, la première fois que j’ai entendu parler de ce jeux j’allais encore au collège”. Sans doute que d’autres plus agés se sont mariés, ont eu des gosses, ont divorcé et sombré dans la drogue depuis.

Alors voilà, repose en paix Duke Nukem. Nous on va se chercher un nouveau compagnon de route pour les 10 années à venir.

Je vote pour Alan Wake…

9 Responses to “R.I.P., Duke Nukem For(N)ever”

  1. Arno dit :

    Duke Nukem c’est culte, impossible que ça en reste jusque là ! :o

    Wow, sincèrement je suis effaré, je pensais pas qu’un jeu pouvait décemment “perdurer” autant de temps. Normal qu’ils aient coupé les vivres à 3D Realms. :

    Je me rappelle aussi y avoir joué très petit chez un cousin, le fait de donner de l’argent pour voir les seins de la madame nous rendait tout chose. :D

    Excellent l’idée de la liste en tout cas.

    Incroyable c’t’histoire.

    Bon article, bien documenté. :)

  2. Milouse dit :

    Lançons un DNF-thon ! o//

  3. KoZzY dit :

    Très sympa l’article, bien ficelé, merci =)

    C’est clair que ça craint pour Duke Nukem For(N)Ever mais ça fait bien cinq ou six ans que je dis que ce jeu ne sortira jamais, les prédictions du KoZzY se vérifient toujours : D

  4. Arno dit :

    T trofor Koz :D

  5. Lux dit :

    Maintenant, on est dans la merde.

    Avant, quand un jeu/film/etc. ne sortait jamais, on disait : mouahaha on le verra avec Duke Nukem Forever et Haruhi 2.

    Duke Nukem Forever est annulé.

    La deuxième saison de Haruhi a commencé.

    Il reste quoi maintenant V: ?

  6. Aka dit :

    @KoZzY : merci :) Et bravo pour la prédiction :p
    @Lux : en fait les vaporware c’est pas ce qu’il manque, c’est jusque que DNF prenait toute la place… Il y a Alan Wake, en développement depuis 2004 ou 2005, annoncé pour fin 2009 mais personne n’a quoi que ce soit de consistant sur ce jeu. Et puis bien sûr, Limbo of the Lost (qui mériterait bien un article, tiens, je vais creuser l’idée) qui est théoriquement en développement depuis… 1986, et qui même s’il n’est pas (encore ?) sorti est déjà en procès pour plagiat avec une demi-douzaine de boites de développement.
    Bref, la chasse est ouverte :)

  7. [...] trouvé ça amusant d’écrire un truc un peu recherché avec ma note sur Duke Nukem Forever, et que Lux m’a fait penser à ça dans les commentaires, j’enchaine avec un [...]

  8. Asca dit :

    DN ne m’a jamais branché, je l’ai essayé sur 3 niveaux … il y avait des truc nouveaux et pertinents, destruction de decors, introduction de la notion verticale … mouais mais non, je suis passé de Doom à Quake ! iD Soft vaincra !

  9. tangi dit :

    ça manque de porn les jeux vidéo d’aujourd’hui ! vivement le retour de duke. L’année prochaine, à l’eptianime, aka en duke ? ;)

Leave a Reply